L'héritier

Publié le 18 Mai 2014

L'héritier

Dans un parcours de vie normal chacun d'entre nous voit s'éteindre ses parents. Cette perte est sans doute ressentie de différentes manières. Nous sommes nombreux à pleurer sincèrement ces parents qui ont su si bien nous protéger, consoler nos pleurs, nous conseiller, entendre nos confidences sans jamais nous juger, qui ont été les éléments forts de notre vie. Quel que soit notre âge, ces disparitions nous donnent le sentiment affreux que nous sommes désormais orphelins et que personne ne nous sépare plus de notre propre mort.

Pour la plupart d'entre nous, la perte de nos parents laisse un vide sidéral que rien ne viendra jamais combler.

Pour d'autres, la perspective de la mort des parents représente une somme d'argent rapidement disponible et la possibilité de réaliser de vieux rêves. Alors, dès que les parents prennent de l'âge, les charmants enfants estiment que ce n'est plus la peine de faire refaire la prothèse dentaire qui blesse un peu la gencive de mamie, plus la peine d'investir dans la prothèse auditive qui permettrait tout de même "au vieux" de participer davantage aux conversations. Acheter une robe de chambre ? - Celle qu'elle a fera bien l'affaire jusqu'au bout ... Lui offrir de nouvelles chaussures ? - Pour ce qu'il marche !!!

Ces enfants là veillent au grain ! Ah mais, pas question de dépenser le précieux argent à tort et à travers au risque de voir se briser les rêves de l'Héritier !

Que des enfants s'assurent que leurs vieux parents ne soient pas victimes d'abus de faiblesse, c'est un devoir. Nous avons tous entendu des histoires de personnes âgées qui achètent à prix d'or un équipement dont ils n'ont nul besoin parce qu'un vendeur peu délicat a réussi à franchir leur porte et à leur faire signer un gros chèque.

ABUS DE FAIBLESSE ... c'est en quelque sorte ce dont nous venons d'être accusés par "l'Héritier ou l'Héritière" de Monsieur H.V. membre de notre association depuis 2009. Jugez plutôt ...

"Mon père 85 ans et faible..." Y aurait-il une tentative d'abus de faiblesse d'une personne âgée dans le contenu de cette enveloppe non ouverte...!!

"Mon père 85 ans et faible..." Y aurait-il une tentative d'abus de faiblesse d'une personne âgée dans le contenu de cette enveloppe non ouverte...!!

Que contenait-elle cette enveloppe brutalement refusée ??

Tout simplement l'invitation à notre Assemblée Générale, la même qui a été envoyée à tous les Membres qui se sont acquitté de leur cotisation en 2013. Vous pouvez revoir cette lettre d'invitation publiée sur ce blog le 21 mars.

Il arrive que des Amis des chats me demandent s'ils sont ou non à jour de leur cotisation. Pour ceux de nos adhérents qui n'avaient pas encore réglé celle de l'année 2014, un simple rappel était joint à cette invitation. Voyez vous-mêmes ...

L'héritier

Pour lire ce rappel il faut ouvrir l'enveloppe, ce que n'a pas fait "l'Héritier" que nous avons IMPORTUNÉ !!

Je n'aime pas que notre Association soit traitée avec un tel mépris, comme une organisation malhonnête qui aurait soutiré des <<sommes considérables>> à une personne faible. Pour "remettre les pendules à l'heure" j'ai adressé un courrier à Monsieur H.V. mais aura-t-il le loisir de le lire ? L'héritier veille ...

L'héritier
L'héritier
A la demande de "l'Héritier" car c'est bien d'un héritier et non d'une héritière qu'il s'agit j'ai rendu invisible la signature de notre adhérent sur ce petit billet, signature qui était, au demeurant, illisible.

A la demande de "l'Héritier" car c'est bien d'un héritier et non d'une héritière qu'il s'agit j'ai rendu invisible la signature de notre adhérent sur ce petit billet, signature qui était, au demeurant, illisible.

Rédigé par Monique

Commenter cet article

PG 26/05/2014 19:28

A vous lire, il semble exister une marche immense à gravir pour passer du statut d'ami des chats à celui d'ami des hommes. Ne faudrait-il pas pourtant commencer par là ?

Or que voyons-nous ? Ça crache, ça griffe, ça mord.

"Quelle sauvagerie chez ces bipèdes !" doivent se dire, à Bligny comme ailleurs, les amis des hommes que sont les chats.

PG

Monique 06/07/2014 13:14

Effectivement vous arrivez sur ce blog sans rien savoir de ceux qui protègent les chats depuis 24 ans, au mépris de leur vie privée, au prix de très gros sacrifices.
Que vous ne reveniez pas sur ce blog n'est pas une perte.
Passez votre chemin Madame.

Sylvie Joly 06/07/2014 12:06

Eh bien je suis atterrée...

Je suis amie des chats et des hommes, c'est en amie des chats que j'arrive fortuitement sur ce site, j'ai d'abord été curieuse de ce billet, je me suis forcée à le lire jusqu'au bout avec incrédulité, il est clair que je ne reviendrai jamais sur ce site...
Effectivement on ne trouve pas d'amis des hommes à le gestion de cette association !
Quel orgueil, quelle arrogance, et quel toupet ! rendre public ainsi des courriers privés au mépris des lois informatique et liberté (juriste je le confirme !), avec tant d'acharnement, je plains le petit chat dans cette maison qui aurait le tord de décevoir l'humaine (humaine?) qui s'occupe de lui si elle s'acharne de la même façon !

Pour information, j'ai moi-même été amenée à venir en aide à mes vieux parents dont le téléphone sonnait toute la journée, jour après jour, et dont la boite aux lettre débordait de courriers personnalisés, les coups de fils comme les courriers ne visant qu'à leur soutirer de l'argent...

Un an passé après qu'ils nous aient quittés, et malgré des centaines de démarches de ma part, une proportion importante de ces courriers continuent de remplir leur boite !

Vous tous qui lisez ceci, analysez le contenu de votre boite à lettres au fur et à mesure de votre progression en âge et juger par vous-même. C'est en prenant de l'âge que vous réaliserez que vous devenez une cible pour un nombre extraordinaire d'entreprises commerciales...

Devant le nombre incroyable de sollicitations, j'ai moi-même passé des heures à barrer l'adresse de mes parents en ajoutant la mention "Refusé" sur l'enveloppe, comprenez bien que quand vous refusez une centaine d'enveloppes par mois vous ne prenez plus le temps de faire le tri.
Comprenez également que mes parents m'étaient reconnaissants de ce que je faisais ! Et comprenez enfin que si alors on m'avait qualifiée d' "héritière" avec tant de vilenie j'aurais été extrêmement choquée !!!

Il faut toujours être capable de s'élever, d'avoir une vision globale, plutôt que de se prendre imbécilement pour le centre du monde et de ne voir les choses qu'à travers ses propres lunettes.

Madame, si vous êtes capable de cette élévation, et dans l'intérêt des chats ici avant celui des hommes, faites disparaître cette infamie si vous ne voulez pas faire fuir les amis des chats qui aiment aussi les hommes.

Cordialement,

Sylvie Joly

dodou 23/05/2014 22:59

Monique,

il y a beaucoup de marge entre le mot du fils qui dit simplement (et je site les faits) "Mon père à 85 ans et faible [...] veuillez maintenant cesser de nous importuner !!!" et votre interprétation (je vous site) "Ce que je n'admet pas c'est d'être accusée, ni plus ni moins, d'abus de faiblesse".

C'est honteux de manipuler les faits et tourner un simple retour de courrier demandant de cesser le démarchage en une mascarade et attaque d'un fils qui 'occupe de son père avec tout son amour.

Pour Joëlle et Suzanne, relisez bien les faits et non les interprétations de Monique. Je pense que si vous avez un cœur, Vous aurez l'honnêteté de remettre en cause les propos que vous avez tenus contre le fils. Je ne vous demande pas d'attaquer Monique, je vous demande simplement un mot de compréhension pour le fils qui doit bien se sentir seul sur la toile. J'ai vécu et vous avez vu des reportages montrant comment des personnes honnêtes et sans histoires peuvent se trouver attaqué sur la toile. Et bien voilà... vous venez de le faire.

J'espère que cette histoire se terminera bien pour le fils et tous ces proches qui sont touchés par vos attaques. Le fils disait simplement dans un courrier privé à Madame Arens :"Mon père à 85 ans et faible [...] veuillez maintenant cesser de nous importuner !!!"

..et ben non !!! Elle n'a pas cessé d'importuner cette famille.

Et vous Suzanne ? Et vous Joelle ? Et vous Yvan? Vous allez faire quoi ?

Monique 23/05/2014 20:18

Aux derniers commentateurs ... vous me faites bien rire. Vos commentaires sont ...comment dire ...? téléguidés et je vois que vous ne savez pas lire, que vous ne comprenez pas grand chose. Peut-être comprendriez-vous mieux si vous alliez lire l'article écrit hier "Y'a de la menace dans l'air".
Depuis 24 ans que notre association existe il y a eu de nombreux adhérents "de passage" qui ont été si heureux que nous ayons réglé leurs problèmes de prolifération de chats qu'ils ont adhéré à l'association, un an, parfois un peu plus puis ils nous ont oublié. Je ne poursuis personne qui ne veut plus cotiser. Ce que je n'admet pas c'est d'être accusée, ni plus ni moins, d'abus de faiblesse. J'écris ce que je veux sur ce blog et si ça ne vous plait pas, ne le lisez pas.

Le fils 23/05/2014 21:19

Bien comme façon de faire !
Vous continuez de vous acharner sur moi dans un nouveau billet, ce qui permet d'éviter que les gens puissent lire l'ensemble des interventions dans l'ordre chronologique.

L'épouse du fils 23/05/2014 21:10

Non, Madame, vous n'écrivez pas ce que vous voulez sur un blog! Vous devez respecter la dignité des personnes en évitant de les calomnier. Un blog est un espace public.

L'épouse du fils 23/05/2014 20:03

Benoît, Henriette et Jean-Charles ont tout à fait raison. Il est temps de clore cette histoire lamentable qui ne peut que nuire à une association qui se dévoue pour les chats (que j'aime beaucoup par ailleurs). Madame la Présidente, je vous prie de retirer votre billet qui m'éclabousse en tant qu'épouse du mal nommé "héritier". Oui, je suis blessée par vos propos calomnieux et mesquins. Mon mari est un homme peut-être un peu impulsif mais scrupuleusement intègre et généreux. Je le connais depuis 31 ans, jamais il n'a refusé d'aider quelqu'un en détresse, même quand il risquait d'être mal vu et même quand cela lui causait des ennuis. Et vous osez le dépeindre comme un homme radin, obnubilé par un supposé héritage? Mais où allez-vous chercher tout ça???!!! Ne vous a-t-on pas appris, quand vous étiez enfant, qu'il fallait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler? SI vous avez eu une éducation religieuse, n'avez-vous pas retenu ce conseil plein de sagesse: "ne jugez pas, de peur d'être jugé"? Vous avez tord, reconnaissez-le et supprimez ce billet infâme. Et allez vous occupez de vos chats, là au moins vous ne ferez de mal à personne.
Ce refus de courrier aurait dû rester entre lui et vous, ça ne regardait pas vos adhérents qui ont sur-réagi bêtement sans rien connaître de nous. Eux aussi ont tord. Ils ont perdu une belle occasion de se taire!
J'espère que cette histoire navrante s'arrêtera là (il serait temps!).

Doudou 23/05/2014 19:04

Que d'énergies dépensées par l'association pour un refus de renouvellement de cotisation. Que de sous entendus et jugement sur un fils qui aide son père. Si vous regardez bien la lettre de l'association, imaginez le temps qu'il a fallu pour la rédiger et l'énergie pour la mettre sur un blog.

Si je comprend bien tout refus de renouveler sa cotisation auprès de l'association "les amis des chats de Bligny" risque fortement d'avoir le même type de réaction...

J'ai peur pour vos futurs anciens membres.

... j'y pense... Et je me base sur vos écrits. Si je lis bien la cotisation pour les adultes est de 27 €. Comment expliquez vous lui réclamez une cotisation en 2014 alors que depuis 2009, il vous a payé 4* 50 € au lieu de 27 €. Vous lui êtes au total redevable de 92 € !!! Et vous dites à votre membre qu'il n'est pas jour dans ses cotisations.

Pauvres membres

Pierrick 24/05/2014 10:37

Je me permet de répondre à mon tour.
Je suis d'accord avec les commentaires précédents.

1. Je ne vois aucunes insultes de la part du fils de M. H.V. Et même si celui-ci vous à répondu de manière peu cordial, il s'est expliqué sur ce blog, et nous pouvons le comprendre.
2. Je ne pense pas qu'un tel événement soit assez important ou grave pour le publier publiquement sur un blog ! Le fils de M. H.V vous à répondu, s'est expliqué. Alors comme des personnes un minimum adultes arrêtez de cherche le mal là où il n'y en a pas.
De plus, vous dite que les gens se fichent de l'identité de l'héritier, mais les gens se fichent également de votre histoire, qui affirme des choses sans rien savoir des personnes à qui elle a à faire.
3. Je pense que cette publication vous discrédite plus qu'autre chose.
Cordialement

Monique 23/05/2014 20:19

Pauvre Doudou !

Jean-Charles 23/05/2014 18:50

Celui que vous appelez "l'héritier" fait preuve d'intelligence en vous tendant la main. Il vous permet de corriger une communication qui ne me semble pas adéquate, et qu'il juge lui porter atteinte.
Il n'y a pas grand chose à réaliser pour que cette affaire rentre dans l'ordre des choses... quelques intervention sur des commentaires, un mots d'excuses, et tout le monde sera content !
Le blogs internet sont des lieux de liberté certes, mais il faut veiller à ne pas diffuser des informations qui peuvent nuire.
Un blog consacré à nos amis les chats vaut mieux que nos petites mesquineries d'humains.
Souhaitons que notre "héritier" puisse obtenir satisfaction, il le mérite, car il a toujours œuvré pour les autres sans attendre de retour, ni de remerciements.
Soyez tous heureux, la vie est courte et belle pour ceux qui savent l'aimer !

Benoit 23/05/2014 15:29

Est il nécessaire de faire tant d'affaires pour si peu de choses ?. Les égos me semblent blaissés de part et d'autre et ce sont eux qui parlent à la place de votre intellect !.
Manifestement le fils de M. H.V ne souhaite plus que son papa ouvre vous courriers. Ceci reste un choix familial et ne remet en aucun cas en cause vos compétences et vos responsabilités.
Celà va de soi que vous êtes une association tout ce qu'il y a de plus réglementaire !. A partir de cet instant il n'est pas nécessaire de vous sentir impliqué par le retour du courrier et la mention manuscrite portée dessus, par le fils de votre ex donateur.
Tant de foin pour si peu de choses, me semblent disproportionner.
Des donateurs fidèles sont sûrement à rechercher ailleurs.
Est il possible que les égos pensent à enterrer la hache de guerre pour si peu de choses ?.
Cordialement.

Henriette 23/05/2014 18:33

Que de bruit pour pas grand chose, je suis d'accord avec Benoît. Que de temps de perdu qui serait mieux occupé auprès de vos chers chatons. N'y a-t'il pas de nos jours des questions plus importantes que ce malentendu entre vous et le soi-disant "héritier" qui pour l'instant n'est que le fils de son père bien vivant!

Le fil 23/05/2014 17:43

Mais enfin Madame, Benoît à tout à fait raison : vous exagérez considérablement les faits. Où voyez-vous que je vous ai insultée ?
Je vous ai tout simplement renvoyé une lettre avec une annotation vous rappelant que nous ne souhaitions plus recevoir ce type de courrier, car malgré nos précédents renvois, vous insistiez à lui écrire. Pour le reste, nos affaires de famille ne vous concernent pas !
Encore une fois je vous le répète : tout ceci aurait dû rester dans la sphère privée. Il est inacceptable que vous publiez tout ceci sur un blog, et que vous travestissiez mes intentions, en me traitant de mauvais fils, intéressé, vénal, et que des personnes de votre entourage en rajoutent en disant, chose impensable, que mon père ne méritait pas un fils pareil ! De quel côté se situent les insultes à votre avis ? Perdez-vous tout bon sens ?
Tout ces échanges, qui peuvent être lus par tous, et par de potentiel donateurs pour votre association, ne donnent pas une bien belle image et ne peut que nuire aux intérêts de votre association.

Monique 23/05/2014 15:48

Eh bien si Monsieur je me sens concernée quand une personne traite notre association avec un tel mépris, je serais une bien piètre présidente si je ne réagissais pas comme je l'ai fait. Je vous ferais remarquer que c'est ce Monsieur qui a fait appel à notre association et que personne ne l'a obligé à continuer de nous soutenir. Son fils a-t-il le droit de nous insulter comme il l'a fait sans aucun motif ? Si vous ne l'avez pas fait et si le sujet vous intéresse, vous pouvez lire la réponse que j'ai faite hier à ses menaces de me poursuivre en justice !
Bien à vous.

Vercez 21/05/2014 21:32

L'héritier demande droit de réponse !
Pour commencer, il n'y a pas d'héritier, puisque mon père n'est pas mort et il n'apprécie pas du tout que vous ayez publié, sans son consentement, le mot qu'il vous avait écrit, pour vous en servir contre son fils ! Il vous le fera savoir lui-même.
Il est inadmissible que vous me jugiez ainsi dans votre billet, et que vos commentateurs emboîtent le pas pour me calomnier, sans connaître la situation !
Mon père a traversé une passe très difficile, physiquement et psychologiquement, et je me suis occupé de lui pendant 6 mois pour l'aider à se remettre en forme ! Avec ma femme, ma fille, nous avons partagé avec lui notre vie quotidienne, en plein déménagement, ce qui n'était pas facile, d'autant que nous hébergions aussi un jeune en difficulté; car oui, il n'y a pas que les animaux qui ont besoin d'aide, et nous préférons aider les humains, nous ! Nous sommes bien loin, d'un point de vue humain, des commentaires désobligeants, calomnieux de certains...
En fin d'année, nous avons reçu chaque jour à son nom un nombre incalculable d'appels aux dons, dont celui de votre association. Pour toutes, nous avons décidé de renvoyer les courriers en notifiant "refusé", pour lui éviter des frais de courriers réponse assez conséquents. Malgré cela, nous avons continué de recevoir des courriers de certaines de ces association, dont la vôtre. Alors oui, par ras le bol, nous avons écrit un commentaire sur la seconde enveloppe sans l'ouvrir !
Si nous avons fait le point ensemble, avec mon père, sur sa générosité, c'est parce que son budget va maintenant être considérablement amputé à l'avenir. Et il en convient tout à fait. Il faut quand même avant tout qu'il remplisse son frigo et paye ses charges ! Il n'est donc pas normal que vous insistiez ainsi à le relancer, et en plus en calomniant son fils !
Je vous demande instamment de supprimer ce billet et ses commentaires. J'en ai fait la demande auprès de overblog, et je vais contacter mon service juridique pour voir les suites à donner, contre vous et vos commentateurs, en cas de refus de votre part ! Car enfin, en publiant dans votre billet le prénom de mon père dans la lettre que vous lui avez envoyée, et en publiant également son petit mot avec sa signature très lisible (avec son nom de famille), vous avez donc publié intégralement l'identité de mon père. Notre patronyme étant rare, il est facile de remonter jusqu'à nous. Avant que vous ne fassiez la modification de l'image de son petit mot pour rendre sa signature illisible, j'avais pris le soin d'enregistrer intégralement cette page avec toutes ces pièces jointes (y compris les commentaires).
Je ne vous salue pas !
A bon entendeur !

Le fils 22/05/2014 17:54

Madame,
Vous dites que je fais du scandale ?
J'ai simplement renvoyé un premier courrier avec la mention "refusé", puis une second quelques semaines plus tard, toujours avec la mention "refusé" et une annotation indiquant mon agacement. Tout ceci est resté dans la sphère privée et devait s'arrêter là.
C'est votre association qui provoque pour le coup un véritable scandale en publiant tout ceci et en me jugeant, en me prêtant des intentions, sans aucune connaissance des personnes ni de leur situation.
Il me semble que vous n'avez pas pris le temps de lire complètement mon droit de réponse.

Suzanne 22/05/2014 14:04

Monsieur,
Votre emportement n'est pas légitime et m'afflige. Si votre identité avait été révélée ns ne ns serions pas posé la question : héritier (e) ? Il semble que ce soit vous qui avez décliné votre identité ! Rassurez vous, je ne vous connais pas et n'en ai rien à faire que vous soyez Dupont ou Durand.
Une fois par an, Monique nous adresse sa demande de cotisation et c'est terminé, à nous de l’honorer ou pas, elle ne harcèle pas ! Par contre elle est toujours sur le terrain pour rendre service dès qu'un chat est en détresse.
Ne pouviez vous pas lui signaler par un simple appel, l'état de santé de votre père et vous excuser de ne plus pouvoir être adhérent, sans pour autant vous en prendre à nous tous ? Nous aurions compris que vous êtes "l'héritier des problèmes familiaux", c'est notre lot quotidien, non?
Dernièrement, une adhérente de la société et amie est décédée.
Comme votre père, elle donnait beaucoup aux associations et son héritière s'en est inquiétée. L'association de Monique est celle qui recevait le moins, pour ne pas dire irrégulièrement et le strict minimum, par rapport à d'autres associations.
L'héritière n'a pas fait de scandale, elle a reconnu sa fausse accusation et a même légué des œuvres pour tenter de dédommager des frais de vétérinaire pris en charge par l'association, car sa tante laissait un petit chat malade !
Cette nièce aime autant les humains que les animaux, pourtant elle a de lourdes charges familiales ! C'est le cas pour nous tous, en fonction de notre sensibilité nous sommes plus à l'aise avec les animaux qu'avec certains "humains" un peu imprévisibles, ce qui n'interdit pas le civisme et ne retire rien à notre sens des responsabilités.
Pour le coup, personnellement, je me sens diffamée par votre réaction injustifiée.
Je vous souhaite plus de sérénité et bien sur, une meilleure santé à votre père, lequel, nul doute, doit souffrir doublement : physiquement et psychologiquement.

"l'héritier" 22/05/2014 10:04

Bien ! Je viens de discuter longuement avec un service juridique qui me confirme que:
1 - il n'y a pas diffamation de ma part à l'encontre de votre association pour l'annotation sur la lettre que je vous ai renvoyée.
2 - les éléments que vous avez publiés ici constituent bel et bien une atteinte à ma personne, que l'identité de mon père (donc la mienne) est bien établie, que je suis en droit d'aller déposer une plainte à la gendarmerie en me constituant partie civile. Ce service juridique prendra en charge intégralement mes frais d'avocats, etc.

A vous de voir si vous voulez vraiment laisser ce billet en ligne.

Supprimez le, c'est tout ce que je demande,et on en reste là.

"l'héritier" 22/05/2014 09:43

La signature était très lisible et j'en ai gardé le fichier original que vous aviez publié au début. Mon droit de réponse doit être visible tant que cet article est en ligne. Une fois qu'il sera retiré, il n'est plus utile. Vous avez bel et bien diffusé l'identité de mon père (son prénom dans votre lettre réponse, son nom avec sa signature). Vous avez de plus publié sur ce blog un mot qu'il vous avait écrit en privé, sans son consentement, pour provoquer une polémique calomnieuse à mon endroit. Vous semblez ignorer le travail d'indexation et d'enregistrement que font les moteurs de recherche. Notre patronyme sera donc associé à cette infamie injustifiée ! Pour ces raisons, vous êtes en défaut avec la loi. Quant au déchaînement irréfléchi de vos commentateurs, si cela n'est pas de la diffamation...

Monique 22/05/2014 02:23

Le droit de réponse permet, en France, à toute personne, physique ou morale, "nommée ou désignée" dans un média de faire publier sa version des faits.
Vous me demandez instamment de supprimer ce billet et ses commentaires. Si je vous donnais satisfaction votre réponse ci-dessus disparaîtrait. Il me semble que les personnes qui ont lu mon article et qui l'ont commenté doivent lire vos explications qui recevront une réponse détaillée de ma part sous forme d'une lettre sans que votre identité ne soit révélée pas plus qu'elle ne l'a été dans tout ce que j'ai publié. La signature que vous mentionnez est illisible c'est la raison pour laquelle je ne l'avais pas supprimée dans la publication initiale. De plus votre identité n'intéresse personne.

Yvan 20/05/2014 17:10

Très bien, mais
Il fallait adresser cette lettre en recommandé avec AR pour s'assurer qu'elle parvienne bien à son destinataire sans être interceptée par son "héritier".

Suzanne 21/05/2014 16:25

Est il utile de faire de la peine à ce monsieur ?
Il doit en avoir assez devant le comportement de son héritier.

Monique 21/05/2014 12:18

Non il n'y avait aucune raison d'envoyer ce courrier en recommandé. L'intérêt c'est qu'il soit lu par cet "héritier" dont les façons de faire sont déplorables. Je voulais juste qu'il le sache et qu'il aille au diable.

joelle 20/05/2014 17:52

si l'héritier gère les affaires de son père ce qui semble le cas, il a certainement demandé une procuration auprès de la Poste en ce cas le recommandé ne sert à rien.

Suzanne 20/05/2014 15:47

Des raisons d'aimer les chats et de les défendre à travers des dévotions comme la vôtre Monique, il y en a des milliers, ce (cette) héritier-e, ne sait pas ce qu'il perd, car ils savent être reconnaissants, entre autre....EUX !
Parfois par leur côté imprévisible et si mignon.
Pour exemple ? mon N° 2, Ascot...dimanche, m'a fêté avec un peu d'avance, mais justement, de peur de ne pas être à l'heure, sans doute ! la fête des mères.
Ascot est fragile des intestins et je ne lui donne du yaourt que si je juge qu'il peut le supporter, ainsi, en ayant donné à son frère qui ne connait pas ce problème, Ascot dormait dans une autre pièce.
Occupée dans la cuisine je le vois passer dans une posture étrange, tête basse, la tête des jours de bêtises, car il est spécialiste !
Puis il vint à côté de moi où se trouvait la coupelle à yaourt et déposa une fleur de soie blanche qui siège habituellement aux pieds d'une statuette de Marie. Important ....Il tenait la fleur par la tige !
Alors, comment ne pas les aimer ?
La dite personne ci dessus, ne mérite pas le père qu'elle a eu et celui ci méritait bien mieux !
C'est pour lui que j'ai une pensée affectueuse, s'il nous lit, et pour Monique, si dévouée à nos petits félins, hélas, souvent victimes de la bêtise humaine.

Joelle 20/05/2014 14:06

quel horreur, quelle mentalité détestable. Pauvre homme comme je le plains d'avoir eu un enfant comme cela. Pas étonnant de voir de vieux parents finissant leurs jours seuls, abandonnés de tous dans les maisons de retraite, et les animaux de ses derniers ne faisant pas exception dans un refuge car personne ne veut plus prendre en charge Minet ou Médor, ils ont un porte monnaie à la place du coeur, car l'argent gagné honnêtement par leurs parents, là bien sûr on ne le refuse pas, triste réalité, pensent ils qu'un jour eux aussi deviendront âgés.......

Suzanne 20/05/2014 13:15

L'héritier (e) ne ressemble pas au père !
Pauvre père...il a peut être raison d'aimer les chats !

Monique 20/05/2014 13:54

Oui Suzanne, ce Monsieur mérite mieux que cet enfant là !