Besoin d'aide pour Haddock

Publié le 27 Octobre 2014

Besoin d'aide pour Haddock

Voici Haddock, photographié samedi...

Le 1er août 2012 une famille de Limours nous a demandé de l'aide pour un chaton trouvé blessé dans leur jardin - c'est en tout cas le discours qui m'a été servi -

Mon interlocuteur m'a tout de suite annoncé la couleur, il était exclu que ce chaton, même soigné, demeure dans sa famille pour une raison majeure : son épouse venait de mettre au monde des jumelles !! Déjà, avoir un chat chez soi quand arrive un bébé, c'est toute une histoire, alors des jumelles !!! Pensez donc !

Bref, voilà l'heureux jeune papa qui m'apporte le chaton en question. Là il s'émeut, il fait tout à coup le rapprochement avec notre association et un souvenir d'enfance, à l'époque où il allait, en famille, à la brocante de Briis-sous-Forges et qu'il y avait des gens qui faisaient adopter des petits chats dans la salle communale, etc.

- Ah formidable ! C'était donc vous ! Ah... j'aimerais adhérer à votre association... patati patata et puis je prendrai des nouvelles du chaton...

Voilà le "futur adhérent" qui disparaît, un bulletin d'adhésion soigneusement plié dans sa poche. Nous n'entendrons plus parler de lui !

En fait de blessures, notre chaton présentait de nombreuses lésions cutanées. En outre, il avait des puces et une importante gale d'oreilles.

2 août, notre jeune protégé est examiné par le Docteur Grosset qui prescrit, en plus du traitement contre la gale et les puces, une dose de cortisone et un antibiotique pour éviter les surinfections des lésions cutanées présentes sur tout le corps.

Si je vous énumère tous les soins, toutes les visites chez notre vétérinaire au cours des mois qui ont suivi, vous comprendrez pourquoi j'ai été accusée de faire de l'acharnement thérapeutique (rien que ça) !

Au désespoir de trouver un traitement qui soulagerait durablement notre chaton, l'équipe de Morsang sur Orge a conseillé de faire effectuer un bilan allergologique. Ce qui fut fait début décembre 2012. Rien de très probant n'est sorti de ce bilan.

3 septembre 2012, la cortisone a fait son effet, il va sensiblement mieux

3 septembre 2012, la cortisone a fait son effet, il va sensiblement mieux

22 décembre 2012, des lésions réapparaissent sur la face

22 décembre 2012, des lésions réapparaissent sur la face

Il souffre, il est triste... Il devra recevoir une nouvelle dose de corticoïde...

Il souffre, il est triste... Il devra recevoir une nouvelle dose de corticoïde...

Il n'a qu'environ six mois mais il a perdu tout son entrain

Il n'a qu'environ six mois mais il a perdu tout son entrain

Dans un cas comme celui-ci il faut éliminer tous les facteurs allergisants, notamment les puces et privilégier une alimentation strictement hypoallergénique impossible à mettre en oeuvre avec plusieurs dizaines de chats. Pour éviter qu'il ait accès à la nourriture qui est -peut-être- la cause de ses terribles allergies, il faudrait le faire vivre en cage ! Ce qui est, bien sûr, impossible.

Voilà maintenant plus de deux ans qu'Haddock est chez moi, il a une personnalité très attachante et un beau regard, c'est un très gentil chat. Je l'aime énormément et je suis désolée de devoir lui faire subir, dès que les lésions réapparaissent, les injections de corticoïde et d'antibiotique qui finiront par endommager ses reins.

Je n'ai aucune envie de me séparer de cet adorable chat mais je le confierais avec reconnaissance à qui voudrait l'accueillir pour le nourrir comme il devrait l'être. Une personne qui n'aurait pas d'autre chat ou déjà un chat allergique.

Quelqu'un pourrait-il au moins faire un essai pendant quelques mois ? L'idéal étant une famille pas trop éloignée de notre clinique vétérinaire où Haddock est bien connu...

Rédigé par Monique

Commenter cet article

anonyme 04/11/2014 13:07

Bonjour,

J'ai trouvé en 96 un chaton de deux jours (délaissé par la mère) qui a développé le même genre de lésions cutanées (qui en plus se surinfectaient et finissaient par sentir mauvais). Nous avons essayé divers traitements (acupuncture, corticoïdes et j'en passe ... et il y avait toujours rechute) pour échouer chez un vieux vétérinaire qui nous a proposé de faire une hémodilution (acte qu'il avait vu faire une fois dans sa carrière sur un chien), en désespoir de cause et à bout de solutions nous avons fini par accepter sans aucune garantie de succès. Le résultat a été spectaculaire, déjà en 24 H, moins de rougeurs, en 48 H, une nette diminution des lésions de grattage (au point de vue coloration, et plus de démangeaisons) et alors au bout d'une semaine, le nirvana !. Notre kiki d'amour n'a plus jamais fait de récidive et nous l'avons gardé près de 13 ans.
Malheureusement ce véto a pris sa retraite et je n'ai aucun moyen de le recontacter.
Peut-être cela vaudrait le coup d'en parler avec un véto avec qui vous êtes à l'aise.
Une lectrice assidue des sorties de fourrière de Paris et c'est vrai que Cherry va finir par se ruiner. Tant que j'ai pu, j'ai aussi fait de nombreux dons pour ces pauvres loulous, et maintenant j'aide comme je le peux (co-voit suite à co-train sur la province par exemple, ou recherche de points de chute pour ces laissés pour compte).
Bon courage pour vos protégés et merci de ce que vous faites pour eux.

Monique 04/11/2014 16:56

Merci pour votre message à vous dont je ne connais pas même le prénom... j'ai envoyé ce message à notre vétérinaire qui me répond ceci :

Je ne connais pas ce ttt, hélas!!!
Si votre amie peut retrouver nom et prénom de son "vieux véto" je pourrai
essayer de le contacter..................

Cordialement

Icd

Nb j'échoue à trouver des articles sur le ttt par hémodilution chez le chat
"ttt" pour traitement...vous l'avez compris.