Un dimanche à la campagne ...

Publié le 13 Juillet 2015

Dimanche après-midi, tout est paisible ...
Dimanche après-midi, tout est paisible ...

Un balade dans le parc de Bligny et me voilà avec deux chats de plus ! Il faut dire que je m'étais équipée de trappes de capture...

Voici les photos prises une heure après leur installation dans nos cages.

Un oeil un peu fermé, peut-être une ancienne blessure sur la cuisse ...

Un oeil un peu fermé, peut-être une ancienne blessure sur la cuisse ...

Il ou elle - mais je pense qu'il s'agit plutôt d'un mâle - est très apeuré(e). Lundi matin la gamelle de croquettes est intacte et il n'est pas possible de l'approcher. Il n'y a pas de tatouage visible dans son oreille...

Nous en saurons plus mercredi quand je le conduirai chez notre vétérinaire.

Première photo du chaton noir pris dans une deuxième trappe...

Première photo du chaton noir pris dans une deuxième trappe...

Lundi matin, il a mangé quand tout était tranquille dans la chatterie et, en y allant doucement, j'ai pu le prendre dans mes bras et constater qu'il s'agit d'un petit mâle qui a environ deux mois et demi.

Je lui ai présenté les chatons familiers et très joueurs -les enfants adoptifs de Tosca- il s'est collé contre eux. Avec un peu de chance, il va se familiariser à leur contact.

A suivre ...

Rédigé par Monique

Commenter cet article

laurence David 13/07/2015 20:38

rhoooooo!!!!! le premier ressemble beaucoup à Ipanema... peut etre un lien de parenté.

Monique 14/07/2015 01:29

Oui Laurence, vous avez raison, ils ont le même regard; Depuis dimanche soir, il n'a rien mangé. Il reste collé dans son bac à litière et refuse de passer dans la partie couchage de la grande cage. C'est un vrai sauvage.

Suzanne 13/07/2015 14:50

Ils ont merveilleux les chats, ils sont solidaires entre eux !
Quand certains reprochent aux amoureux des animaux de ne pas s'occuper autant des êtres humains, j'ai envie de leur dire que si les hommes prenaient exemple sur les animaux, ils ne feraient jamais de telles remarques. Car les victimes sont bien les animaux !

joelle 14/07/2015 00:01

vous avez parfaitement raison, la critique est facile le problème étant que dans la grande majorité des cas, ceux qui tiennent ce genre de raisonnement n'ont pas de compassion pour les animaux et encore moins pour leurs semblables