Des nouvelles de Marlow

Publié le 27 Mai 2017

Début avril 2017

Début avril 2017

Vous vous souvenez de ce jeune chat handicapé capturé sur le site de Bligny au début du mois d'avril. Après l'amputation obligée de la patte si mal formée et sa convalescence, la question de son avenir s'est posée. 

 

Fallait-il le relâcher dans l'environnement qu'il connaît, où il est né, sachant que son lieu de vie  se trouve dans un endroit particulièrement exposé au traffic routier : véhicules du personnel, des visiteurs et des ambulances ? 

 

Quelqu'un a suggéré qu'avant de prendre une décision il convenait de tester sa capacité à se déplacer. Pour ce faire, il fallait le laisser sortir de sa cage, sachant qu'une fois sorti, il serait bien difficile de remettre la main sur lui. 

 

Il arrive un jour où il faut bien prendre une décision : j'ai ouvert la porte de sa cage et j'ai placé devant celle-ci le petit escalier qui servait à Budweiser, notre vieux chat aveugle. Tant que je suis restée dans la chatterie, il n'a pas bougé... 

 

Un peu plus tard, la cage était vide et je n'ai trouvé notre handicapé nulle part dans la chatterie. Malin, le petit Marlow n'avait pas tardé à découvrir la chatière qui conduit vers l'aire de jeux des chats. A ma grande surprise, je ne le trouvai pas plus dans cet espace qui recèle, il faut bien le dire, bien des cachettes. Je les explorai toutes, en vain. 

 

Etait-il possible qu'il ait réussi a grimper au grillage pour s'échapper ? Certains des chats savent le faire en effectuant un rétablissement au niveau du retour grillagé pour gagner le toit de la chatterie d'où il est facile de descendre. Bon grimpeur oui, mais il n'a que trois pattes ! 

 

Deux jours passèrent sans que je ne le retrouve. Et puis, depuis la fenêtre de mon living-room dont la vue plonge vers l'aire de jeux, que voyons-nous ? Notre petit Marlow en train de se rouler par terre, au soleil, en compagnie de deux ou trois autres chats. 

Marlow et Fritz, un de ses nouveaux copains.

Marlow et Fritz, un de ses nouveaux copains.

Marlow vit sa vie de chat, il se déplace aussi vite que ceux qui ont 4 pattes

Il sait se faufiler sous les palettes qui servent de plancher dans la partie découverte de l'aire de jeux...

Il sait se faufiler sous les palettes qui servent de plancher dans la partie découverte de l'aire de jeux...

Il grimpe sur l'escabeau,  en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, pour rejoindre ses copains dans la partie couverte de l'aire de jeux...
Il grimpe sur l'escabeau,  en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, pour rejoindre ses copains dans la partie couverte de l'aire de jeux...

Il grimpe sur l'escabeau, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, pour rejoindre ses copains dans la partie couverte de l'aire de jeux...

Nous l'avons compris, Marlow ne retournera pas à Bligny. Les personnes qui m'avaient signalé ce petit handicapé ont demandé de ses nouvelles à nos nourrisseurs sans m'appeler, de peur, peut-être, que je leur parle des frais vétérinaires que nous avons exposés pour lui. Il n'est pas inutile que je le rappelle : une SEULE personne, parmi le personnel du C.H. de Bligny est Membre de notre association. 

Un don de participation est toujours le bienvenu. Pour Marlow la facture vétérinaire s'élève à 431,55 €. Qu'on se le dise... 

Rédigé par Monique

Commenter cet article

Jean-Marc 27/05/2017 20:28

Il semble que Marlow ait trouvé un équilibre de vie qui lui convient, je suis heureux pour lui, il le mérite bien
Pas trop handicapé c'est encore mieux
Je ne vois que trop pour vos frais hélas .... que trop

Jean-Marc 28/05/2017 19:57

Je serai toujours heureux de lire de bonnes nouvelles d'un compagnon pour lequel quelqu'un s'est battu. Toujours penser à ceux qui restent ! Et tout tenter, la vie est souvent dure.

Monique 28/05/2017 11:20

Merci pour votre commentaire...Les nouvelles de Marlow sont bien différentes de celles que j'ai lues hier soir sur votre blog. Tellement triste pour votre Loulou. Vous ne pouviez pas faire plus. Merci pour lui.