BELPHIE est morte

Publié le 10 Août 2022

BELPHIE juillet 2021

BELPHIE juillet 2021

Peu de gens vont la pleurer car BELPHIE n'avait pas de véritable famille, ni de vraie maison. Elle faisait partie d'un groupe de chats "LIBRES" (en réalité des pauvres bêtes à la rue) établis dans un village de l'Essonne de moins de 2000 habitants.  

 

Au mois de février 2021 nous avions recueilli FRIMOUSSE qui vivait sur le même site, dans les mêmes conditions. Elle avait été victime d'une thromboembolie aortique  et les bons soins qu'elle avait reçus chez nos vétérinaires partenaires de Morsang sur Orge l'avaient sauvée.  J'ai continué de lui administrer les médicaments indispensables pour assurer sa survie et cela jusqu'au triste mois de janvier de cette année : 

Au mois d'octobre 21, c'est CHIPIE, une autre chatte de ce groupe, capturée et conduite chez nos vétérinaires qui est décédée, impossible à manipuler, impossible à soigner. 

Chipie ....

Chipie ....

Pour ce groupe de chats tout avait commencé au cours de l'été 2008 quand une habitante nous avait demandé de faire stériliser et identifier la population de chats sans maître qu'elle nourrissait (une douzaine). Elle avait pris l'engagement de continuer  le nourrissage. Michel le mari d'Yvonne, une des responsables de notre association, habitant d'un village voisin, avait fabriqué une niche pour recevoir la nourriture destinée à ces chats : 

Elle aura bien rempli sa mission pendant plusieurs années.

Elle aura bien rempli sa mission pendant plusieurs années.

"Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent " (Henri Queuille.)..... La personne qui nous avait sollicités n'a pas tardé à quitter le village en emportant une seule chatte, sans prévenir qui que ce soit.  C'est Yvonne aidée d'une amie qui a repris le flambeau pour effectuer les tournées de nourrissage de ces chats "libres"

Quand cette niche a été trop délabrée, Christophe en a fabriqué une nouvelle en 2017.

Un petit abri a été aménagé sous la niche...

Un petit abri a été aménagé sous la niche...

Le temps a passé, les deux Messieurs qui avaient fabriqué ces niches sont décédés, Yvonne a pris de l'âge et n'est plus en mesure d'assurer ce service aux chats.... Par chance,  Sylvie, une responsable de l'association LADI Les Amis d'Ilou , habite ce village. Elle s'est substituée à Yvonne pour organiser les tournées de nourrissage. C'est d'ailleurs Sylvie qui avait découvert FRIMOUSSE souffrante. C'est encore la même généreuse Sylvie qui a conduit CHIPIE un dimanche du mois d'octobre dernier dans une clinique de garde. 

 

Samedi, Sylvie a lancé un nouveau SOS, BELPHIE n'allait pas bien ... Belphie dont la naissance avait été estimée au mois de juillet 2007 et stérilisée/identifiée au mois de septembre 2008. Mardi, donc hier, Sylvie est parvenue a conduire BELPHIE chez nos vétérinaires de Saint-Arnoult-en Yvelines. Elle était vraiment très mal pour s'être laissée attraper. Si mal que le Docteur LEBUGLE n'a pas eu besoin de la tranquilliser pour lui faire subir différents examen,  notamment une échographie. 

 

La malade ne pesait plus qu'un kilo six cents grammes et l'examen a revélé ce qui semble être une tumeur pancréatique. Si une chirurgie et des soins avaient pu être utilement mis en oeuvre, nous l'aurions tenté et j'aurais accueilli très volontiers la malade pour assurer ses soins. Ce matin, très gentiment, le vétérinaire m'a conseillé de mettre fin à cette triste vie, pleine de souffrances. Comme chaque fois, j'ai de la peine. 

BELPHIE  - Mars et Juillet 2020
BELPHIE  - Mars et Juillet 2020

BELPHIE - Mars et Juillet 2020

Sur ce site, il reste FRIPOUILLE et POMPONETTE.... elles aussi "neutralisées/identifiées" en 2008. Sylvie va tenter d'organiser leur capture pour les conduire chez nos vétérinaires pour un bilan de santé. 

 

MERCI à Sylvie pour son aide et pour les photos. 

Rédigé par Monique

Commenter cet article
J
Au revoir la belle, mais oui il y a des personnes qui pleurent ton départ. Destin de chat libre, elle a eu des soins, certains disparaissent à jamais. C'est dur à accepter, trop souvent
Répondre
M
C'est parfois difficile de garder le moral, il y a tant de souffrances contre lesquelles on se sent impuissant.