Publié le 31 Mai 2013

Réduction d'impôts

Le 16 mai je vous invitais à rejoindre l'équipe des nourrisseurs de nos chats "libres". Une précision s'impose : les déplacements que vous ferez soit pour distribuer la nourriture, soit pour effectuer des visites chez les vétérinaires peuvent vous être partiellement remboursés sans qu'il en coûte un centime à l'association.

En effet, ouvrent droit à la réduction d'impôts, les frais engagés par les bénévoles en participant à des activités entrant strictement dans le cadre de l'objet social des organismes d'intérêt général. Ces frais doivent être justifiés et constatés dans les comptes de l'organisme. Le bénévole doit avoir expressément renoncé au remboursement des frais engagés et le taux de prise en compte est revu chaque année par la Loi de finances.

Bien évidemment vous devrez tenir parfaitement à jour la liste de vos déplacements et de la communiquer à notre comptabilité qui vous délivrera un reçu fiscal. Nous tenons des modèles de déclaration de frais de déplacements à votre disposition.

Rédigé par Monique

Publié le 24 Mai 2013

Je vous l'écrivais le 4 avril, Filou veut une maison, vraiment !

A force de se voir interdire l'accès de la maison et parce qu'il n'accepte pas d'être relégué dans la chatterie, Filou s'est lancé dans de périlleuses escalades pour coller son museau sur la fenêtre du living du premier étage de ma maison.

Comment lui résister ? Imaginez la scène : Vous êtes tranquillement installé(e) dans votre fauteuil en train d'écouter les mauvaises nouvelles que vous débite Claire Chazal et tout à coup vous avez Filou collé à la vitre avec un regard plein de reproches ! C'est juste insupportable, alors vous lui ouvrez la fenêtre et voilà le Filou qui fait son petit tour et qui s'installe tranquillement à côté de vous pour écouter les nouvelles en votre compagnie. Les chats résidents permanents de la maison en restent interloqués.

Le lendemain, retour dans la chatterie d'où notre Filou sait parfaitement sortir. Le soir je m'aperçois qu'il n'est nulle part, je l'appelle, je l'attends et de guerre lasse je vais me coucher, inquiète tout de même car ça ne lui ressemble pas de disparaître ainsi. Au matin, il n'est pas de retour et cette absence dure trois longs jours. Trois longs jours au cours desquels je le cherche et je m'inquiète de plus en plus. Vous vous en doutez, je me fais des reproches, je me dis que j'aurais dû le garder à la maison, je culpabilise un maximum. S'il est parti, c'est de ma faute. Je veux me persuader qu'il est juste en train d'explorer ce nouveau territoire et que rien de grave ne lui est arrivé.

Enfin, au soir du troisième jour d'absence, il est là, sur la terrasse, il a faim, il a soif et il a trois tiques sur la tête. Evidemment je suis tellement soulagée que je l'invite à entrer dans la maison d'où il n'est pas prêt de demander à sortir. Il m'a bien eue Filou le bien nommé !

Voilà quatre jours qu'il squatte le canapé.

Si vous avez une place sur un canapé confortable - un simple fauteuil fera aussi l'affaire - et si vous voulez accueillir un beau chat aux yeux verts, très affectueux, intelligent, persuasif, en bref un chat qui a toutes les qualités, Filou est pour vous.

Nous attendons vos propositions.

Filou veut vraiment une maison !

Rédigé par Monique

Publié le 20 Mai 2013

Pendant 13 ans Flanelle a vécu discrètement dans mon environnement, toujours un peu à l'écart des gens et des autres chats.

Nous l'avions capturée au mois de novembre 2000 dans le parc d'une maison de retraite de Saint-Vrain. Comme les autres chats de ce site, elle aurait du y retourner après avoir été stérilisée et tatouée mais voilà, Flanelle souffrait d'une importante gale auriculaire et de diarrhée qui s'est révélée chronique.

A cette époque le vétérinaire avait estimée qu'elle avait cinq ans, ce n'était qu'une estimation, ce qui est certain c'est qu'elle était largement adulte.

Il n'aura pas fallu moins de deux mois pour traiter la gale et croire que nous avions réussi à rétablir des fonctions intestinales correctes. La relâcher sur son lieu de capture ... en plein hiver, alors qu'elle se blottissait près du radiateur sans rien demander d'autre, toujours sur ses gardes mais sans aucune agressivité ? Comme souvent, je n'ai pas eu le coeur de la remettre dehors car, c'était certain, elle n'aurait pour tout abri qu'une des deux niches garnies de paille, que nous avions eu l'autorisation de disposer dans le parc. Nous avions bien repéré une petite construction qui contenait du matériel réformé. Débarrassée et équipée d'une chatière, cette solide construction aurait pu devenir une confortable maison des chats.

Ni la Direction de l'établissement, ni la Ville de Paris, propriétaire des lieux n'a donné son autorisation. Que les chats restent à crever de froid dehors !

Il ne s'est rien passé d'extraordinaire dans la vie de Flanelle à part des épisodes de problèmes intestinaux. Récemment j'ai vu qu'elle n'était pas bien, elle se déplaçait avec difficulté. Hospitalisée une première fois pendant deux jours elle a reçu des anti-inflammatoires car, c'était probable étant donné son âge, Flanelle devait souffrir d'arthrose. Une fois revenue chez moi j'ai constaté qu'elle ne s'alimentait pas, quelle que soit la nourriture proposée. Si le vétérinaire qui l'avait stérilisée avait bien évalué son âge, elle aurait maintenant dix huit ans... un âge que tous les chats n'atteignent pas.

J'ai repris avec elle le chemin de la clinique vétérinaire. Les examens ont révélé un taux d'urée trop élevé... rien de surprenant mais aussi un important foyer infectieux et une difficulté respiratoire. Les bons soins qu'elle a reçus pendant plusieurs jours ont porté leurs fruits : elle a recommencé à s'alimenter, toujours discrètement, quand personne n'était là pour la regarder. Son taux d'urée a baissé.

Avant de quitter la clinique samedi après-midi elle a encore reçu une perfusion additionnée d'un cocktail de vitamines, de quoi aller mieux, de quoi faire encore un bout de chemin.

Mais... samedi soir elle n'a rien voulu manger. Dimanche matin je l'ai trouvée faible, si faible qu'elle n'a pas protesté quand je lui ai fait avaler ses médicaments. Inquiète, je suis restée près d'elle. Je voulais me persuader que les quelques gouttes de Célestène que je lui avait fait avaler allaient l'aider à retrouver un peu d'appétit. Mais non, au lieu de cela j'ai vu sa respiration s'accélérer, ses pattes arrières se sont tendues et elle est morte sous mes caresses.

La question que se posait Colette Mazoyhié m'est venue à l'esprit : mais où va l'âme des chats ?

Flanelle, avril 2004

Flanelle, avril 2004

Rédigé par Monique

Publié le 16 Mai 2013

Je vous l'écrivais le 26 janvier, je venais de récupérer à la fourrière de la SACPA, une gentille chatte tatouée au nom de la SPA de Lyon.

En dépit de toutes les recherches la personne qui l'avait adoptée quelques années plus tôt à Lyon n'a pas été retrouvée et c'est probablement tant mieux pour Mona Lisa car cette adoptante n'a rien fait, de son côté, pour montrer qu'elle se souciait de sa chatte.

Aussi, en récompense de mes bons et loyaux services, la SPA de Lyon vient de me faire savoir qu'elle nous transférait la propriété de cette si gentille bestiole. C'est là un très joli cadeau.

Très franchement elle mérite mieux que de rester au milieu de plusieurs dizaines de chats dont elle ne semble pas vouloir se rapprocher. A peine était-elle arrivée chez moi que j'ai pu me rendre compte à quel point elle est douce et affectueuse, bavarde et d'excellente compagnie.

Certes elle a dix ans mais toutes ses qualités compensent son âge ! Je vous suggère de venir faire sa connaissance chez moi, il y a de grandes chances que vous décidiez alors de l'adopter.

Mona Lisa le 16 mai 2013. La photo ne lui rend pas justice. Comme elle ne reste pas en place plus de deux secondes, j'ai fait au moins 15 photos toutes plus mauvaises les unes que les autres. Celle-ci est la "moins pire"

Mona Lisa le 16 mai 2013. La photo ne lui rend pas justice. Comme elle ne reste pas en place plus de deux secondes, j'ai fait au moins 15 photos toutes plus mauvaises les unes que les autres. Celle-ci est la "moins pire"

Rédigé par Monique

Publié le 16 Mai 2013

Promenons nous dans les bois...

... car c'est certain le loup n'y est pas ! En revanche nos chats y sont bien et ils attendent le passage de ceux qui viennent, à tour de rôle, leur apporter des croquettes de bonne qualité et l'indispensable eau fraîche.

Vous l'aurez compris, je veux parler du parc de Bligny ! Chaque année, à l'approche de la période des vacances, le planning des tournées de nourrissage est un peu plus compliqué à mettre en place. Or, vacances ou pas, les chats mangent tous les jours !

Aussi, si, au mois de juillet et/ou au mois d'août, vous voulez donner un coup de main tout en faisant une balade de santé dans un cadre des plus agréables et vous sentir utile, laissez-nous un message : cliquez sur "contact" en haut de la page.

P.S. Bien entendu la nourriture est fournie par l'association mais pas la voiture indispensable pour vous rendre à Bligny.

Rédigé par Monique

Publié le 8 Mai 2013

Mardi 30 avril je vous ai "parlé" de Moumoute et de la masse que notre vétérinaire a enlevée sur son dos.

Hier le résultat du laboratoire est arrivé : "Trichoblastome, tumeur bénigne des cellules basales du follicule pileux. Exérèse complète. Pronostic favorable."

Bénigne - Favorable.Voilà deux mots qu'il est agréable de lire. Dans quelques jours les fils seront retirés mais notre chatte ne sera pas pour autant remise à neuf ! Il reste ce problème cutané qui nécessitera encore des soins et cet oeil qui pleure.

Si Moumoute voulait bien se laisser soigner comme tout chat civilisé qui se respecte, il n'y aurait pas de problème... mais Moumoute continue de cracher, souffler, grogner et balancer des coups de patte dès qu'on tente de l'approcher.

Que faire d'elle ?? Elle a 13 ans. Faut-il lui rendre la liberté sachant qu'elle ne recevra plus de soins appropriés ?

Vos avis sont les bienvenus.

A la voir ainsi qui pourrait penser qu'elle a un si mauvais caractère !

A la voir ainsi qui pourrait penser qu'elle a un si mauvais caractère !

Rédigé par Monique

Publié le 5 Mai 2013

Colette était une grande amie des chats qu'elle aimait passionnément. Dès qu'elle a su tenir un crayon de couleur, elle a commencé à les dessiner. Comme sa vie fut longue son oeuvre est considérable et ses pastels expriment ses sentiments mieux que ne le ferait un long discours.

J'avais rencontré Colette par l'intermédiaire d'une autre magnifique Artiste, notre amie de longue date, Irène Richleacov et comme Irène, Colette était devenue Membre de notre association. Nous en sommes très fiers.

Des magazines comme Atout Chat ou Chat Magazine lui avaient consacré des articles et elle avait sa place dans les expositions d'art dédiées à nos félins.

"Rêve lointain" - Pastel 2002. Colette nous avait offert ce pastel pour doter notre tombola annuelle et nous avait autorisés à l'utiliser pour l'édition de notre carte de Voeux 2003

"Rêve lointain" - Pastel 2002. Colette nous avait offert ce pastel pour doter notre tombola annuelle et nous avait autorisés à l'utiliser pour l'édition de notre carte de Voeux 2003

Chaque année elle ne manquait jamais de m'adresser ses voeux, toujours personnalisés et pleins de gentillesse. Ses cartes artisanales utilisaient les photos de ses pastels ou dessins. Pour mon plus grand plaisir j'ai maintenant une jolie collection de dessins et de témoignages d'amitié. Merci Colette !

"Mais où va l'âme des chats ?" Peut-être rejoint-elle celles des amoureux des chats...

"Mais où va l'âme des chats ?" Peut-être rejoint-elle celles des amoureux des chats...

Colette l'a promis : de coeur elle sera toujours près de moi...

Colette l'a promis : de coeur elle sera toujours près de moi...

"Chat attendant sagement ses croquettes" 2001

"Chat attendant sagement ses croquettes" 2001

Rédigé par Monique

Publié le 4 Mai 2013

Les Amis des Chats ou du talent

Non seulement ils ont du talent, mais ils sont aussi généreux.

Irène Richeleacov-Marlé, notre amie de toujours, nous offre une de ses oeuvres intitulée

L'AUBE

Huile sur toile 73 x 92 cm

Vous aimez les chats, c'est certain, vous aimez peut-être aussi les chevaux...

Le prix de ce tableau est de 2 500 €, somme qui sera intégralement utilisée au bénéfice de nos chats sans maître.

Irène Richleacov-Marlé est membre de l'Union des Artistes. Découvrez son site :

Rédigé par Monique

Publié le 3 Mai 2013

Ils ne sont pas, comme certains le disent, nos frères inférieurs, ils sont différents et dotés d'autres capacités que les nôtres. Il n'est jamais inutile de le rappeler ...Je ne résiste pas au plaisir de partager ce très beau pps.

Rédigé par Monique

Publié le 1 Mai 2013

Pour les amis des chats

Muguet Porte Bonheur

Voici du muguet tout droit sorti du pinceau d'Anne-Marie DEVOS

Si vous aimez ces fleurs, vous trouverez d'autres aquarelles de cette délicieuse artiste sur eBay.

Il vous suffit de taper "aquarelle fleurs" ou "aquarelle roses" pour en trouver.

Son pseudo est Marjolaine1956.

Je vous recommande tout particulièrement ses roses...

Rédigé par Monique