Publié le 28 Février 2014

L'association qui s'occupe des chats de l'hôpital de Perpignan est un peu une soeur pour nous qui nous occupons aussi des chats d'un hôpital. Je suis abonnée aux publications de cette association et je viens de lire la dernière.

Je vous communique le lien. Ces photos (les deux photos de l'article) reflètent bien la réalité de la vie des chats "libres"... Comme je l'ai déjà écrit "libres...de crever en toute discrétion et le plus souvent dans l'indifférence générale".

Il va me falloir un peu de temps pour oublier ces deux photos.

Rédigé par Monique

Publié le 28 Février 2014

Je suis certaine que vous aurez à coeur d'offrir un véritable moyen de distraction pour le chat de votre vie ! Vous ne voudriez tout de même pas qu'il périsse d'ennui avec juste un petit arbre à chats tout ridicule ...

Rédigé par Monique

Publié le 27 Février 2014

La presse a parlé de la manifestation qui s'est déroulée le 21 février à Angers. Il n'est pas inintéressant de lire les réactions des lecteurs de cet article du "Parisien".

Rédigé par Monique

Publié le 24 Février 2014

La semaine dernière je vous ai présenté ma dernière capture ..."Tellement attendrissante". Nous n'étions pas assez intimes pour que je me risque à chercher sous sa queue la confirmation de son sexe, j'avais juste pu jeter un coup d'oeil alors qu'elle se déplaçait dans sa cage et je n'avais rien vu qui puisse me faire douter de mon impression : cet animal était une petite chose attendrissante, une chatte !

J'en était tellement convaincue que lorsque je l'ai déposée jeudi soir chez notre vétérinaire j'ai précisé qu'ELLE s'appellerait ILLIADE.

Vendredi soir, quand je suis allée LA chercher, j'ai été accueillie par des propos goguenards et des sourires en coin, le Docteur Grosset m'a même proposé de me donner des cours de rattrapage pour différencier un chat d'une chatte ! Bref, j'ai perdu la face !

Cette petite chatte est un MALE, il s'appelle désormais IGLOO ! Pour minimiser mon humiliation l'équipe vétérinaire a tout de même admis que ses testicules étaient vraiment très petits, ce chat est très jeune ! Bon j'ai des excuses.

IGLOO samedi, le lendemain de son opération... Voilà ce qui arrive aux enfants qui refusent de prendre leur médicament ! Son oeil est encore tout collé.

IGLOO samedi, le lendemain de son opération... Voilà ce qui arrive aux enfants qui refusent de prendre leur médicament ! Son oeil est encore tout collé.

Lundi 24 février, 10 mg de Marbocyl plus tard...

Lundi 24 février, 10 mg de Marbocyl plus tard...

Tout ceci pour vous dire qu'IGLOO est un très gentil chat, même s'il ne le sait pas encore et qu'il continue de cracher pour faire croire qu'il est un chat sauvage.

Je caresse sa tête, il souffle un peu pour me faire peur mais je n'y crois plus et ce que j'aimerais par dessus tout c'est trouver une famille qui l'adopterait car dans quelques jours j'aurai un peu de mal à le remettre dans la nature, chat "libre livré à lui-même".

Rédigé par Monique

Publié le 21 Février 2014

Annoncée par la presse, la manifestation devrait réunir un millier de protecteurs d'animaux qui demandent JUSTICE POUR CARAMEL !

Ce qui surprend c'est la tiédeur des propos du Président de la SPAA d'Angers qui estime la condamnation du bourreau de Caramel (4 mois avec sursis) bien suffisante ! Il y a de quoi s'interroger effectivement !

Et voici une manifestante plus déterminée que jamais !!! BRAVO !!!

Et voici une manifestante plus déterminée que jamais !!! BRAVO !!!

Cette vidéo a été réalisée et mise en ligne sur Facebook par Angélique Pro, une participante à la manifestation. Merci à elle.

Rédigé par Monique

Publié le 17 Février 2014

Tellement attendrissante ...

Voici ma nouvelle prise, du 16 février ! N'est-elle pas attendrissante ? Son oeil gauche pleure un peu et elle se remet tout juste de son émotion d'avoir été prise au piège alors qu'elle était entrée dans ma trappe sans se méfier (elle ne connaissait pas ça), attirée par une bonne petite gamelle. La surprise ne l'a tout de même pas empêchée de tout manger et de lécher la gamelle !

Je dis "elle" car, une fois de plus je pense qu'il s'agit d'une jeune chatte. Nos relations sont bien trop fraîches pour que je me permette de mettre ma main sous sa queue...

Aujourd'hui, 17 février, son oeil est tout collé...

Aujourd'hui, 17 février, son oeil est tout collé...

J'ai écrasé un comprimé d'antibiotique dans la petite gamelle de "Gourmet mousse" qu'elle n'a pas boudée... d'ici quelques jours ça devrait s'améliorer.

Pourquoi suis-je toujours autant attendrie par ces chats abandonnés -forcément abandonnés ou nés de parents eux-même abandonnés - ? Est-ce à cause de ma petite enfance, toujours illuminée par la présence des chats que mes parents aimaient eux aussi ?

Eh oui, c'est moi ça ! Il y a ... euh... longtemps !

Eh oui, c'est moi ça ! Il y a ... euh... longtemps !

Voulez-vous m'aider à trouver un nom pour la nouvelle capturée ? Un nom en "i" , nous avons déjà Isadora, Iphigénie, Ipanema, Isatis pour les chattes nées en 2013. J'attends vos suggestions ...

Rédigé par Monique

Publié le 16 Février 2014

San Francisco, quel bel exemple !

Alors qu'en France la plupart des municipalités ignorent, ou veulent ignorer, la possibilité que leur donne la loi, de laisser vivre sur le territoire de leur commune, des petites populations de chats stérilisés et identifiés, nous pouvons rêver devant ce bel exemple que nous donne San Francisco ...

En France, non seulement les Maires dédaignent cette façon de gérer les populations de chats sans maître, mais ils confient leur capture et leur destruction à la SACPA ou à CHENIL SERVICE (du pareil au même) !

Rares sont les municipalités qui apportent leur soutien aux associations qui oeuvrent pour limiter la prolifération des chats et pour leur apporter un minimum de bien-être.

C'est tellement plus simple de signer une convention avec une société commerciale, de payer et d'ignorer ce qu'il advient des chats dont on veut se débarrasser !

Rédigé par Monique

Publié le 12 Février 2014

Capturé ! Stérilisé et identifié...

A l'entrée de l'hiver, j'avais découvert trois chatons qui sortaient d'un de nos abris en polystyrène installés dans le parc de Bligny : deux noirs dont un à poils longs et un gris genre chartreux. Personne n'était disponible pour les capturer ni pour les accueillir en attendant mieux. Chacun connaît le cas de conscience que pose la capture des chatons. Ils sont trop jeunes pour être stérilisés et pas forcément "socialisables"... Quand ils atteignent l'âge d'être opérés, il devient difficile de les remettre dans la nature sur leur lieu de capture, sans avoir le sentiment de les abandonner. Aussi personne ne souhaite s'imposer ce dilemme.

Dimanche soir j'ai trouvé le petit noir à poil court dans une trappe après plusieurs tentatives infructueuses depuis samedi matin. A côté de la trappe fermée, celui à poil long n'a rien perdu du spectacle. De quoi le rendre méfiant.

Une fois la trappe disposée, il convient de vérifier toutes les deux heures, est-elle "garnie" ou non ?

Ah oui, le métier de trappeur de chats n'est pas de tout repos et demande une certaine disponibilité. C'est la raison pour laquelle je ne reçois aucune candidature !

Quand le bulletin d'adhésion/cotisation revient accompagné d'un chèque, le verso reste désespérément vierge ! Seule l'équipe des nourrisseurs compte une poignée de bénévoles.
Quand le bulletin d'adhésion/cotisation revient accompagné d'un chèque, le verso reste désespérément vierge ! Seule l'équipe des nourrisseurs compte une poignée de bénévoles.

Quand le bulletin d'adhésion/cotisation revient accompagné d'un chèque, le verso reste désespérément vierge ! Seule l'équipe des nourrisseurs compte une poignée de bénévoles.

Ma prise était-elle en âge d'être opérée ? Mardi matin le vétérinaire l'a confirmé. Oui ce jeune mâle de six ou sept mois peut être castré. En revanche il n'y a plus rien à faire pour l'ulcère cicatrisé sur son oeil gauche. Que voit-il avec cet oeil ? Difficile à dire.

La semaine prochaine INUIT retournera vers sa vie ... libre avec tous les risques qu'elle comporte. Il sera nourri, il aura de quoi s'abriter.

La semaine prochaine INUIT retournera vers sa vie ... libre avec tous les risques qu'elle comporte. Il sera nourri, il aura de quoi s'abriter.

Que faire d'autre de lui ? Il grogne, il souffle dès qu'on ouvre sa cage.

Que faire d'autre de lui ? Il grogne, il souffle dès qu'on ouvre sa cage.

Rédigé par Monique

Publié le 12 Février 2014

Les animaux font la loi au Sénat ...

Les SPA de France présentes au Colloque "Nous et l'animal"

le 7 février au Sénat

A l'heure où il devient urgent de faire évoluer le statut juridique de l'animal, près de 80 experts et représentants du monde agricole, industriel, syndical, associatif, scientifique, universitaire et politique, se réunissent, à l'initiative d'Ecolo-Ethik, lors d'un Colloque public, "Nous et l'Animal" au Sénat, co-présidé par le moine Bouddhiste et philosophe, Matthieu Ricard, le neuropsychiatre et éthologue, Boris Cyrulnik et le paléoanthropologue Yves Coppens.

Ce colloque Bénéficiera des participations exceptionnelles en direct par visioconférence de la primatologue Jane Goodall, du philosophe Peter Singer, d'Hubert Reeves, ainsi que de la présence d'Elisabeth de Fontenay, d'Allain Bougrain-Dubourg, de Yann Arthus-Bertrand, de Laurence Parisot et de Louis Schweitzer.

La Confédération Nationale des SPA de France qui représente près de 257 SPA indépendantes participera à la réflexion engagée sur la situation des animaux en France lors de ce colloque.

L'objectif de ce évènement étant de voir élaborer une proposition de loi globale qui permettrait de tenir compte des avancées des connaissances scientifiques. Ce texte devra marquer une nouvelle étape dans la reconnaissance du rôle important que joue l'animal dans la société française, et ainsi soutenir un nouvel élan des actions de l'Union Européenne sur le bien-être animal.

Rédigé par Monique