Publié le 31 Mai 2016

TIGROU est perdu

Il y a trois semaines que TIGROU n'est pas rentré chez lui à Courson-Monteloup (Essonne).

C'est un mâle castré et identifié par puce électronique.

Angélique est très inquiète.

MERCI de partager cette photo.

Si vous avez des nouvelles, si vous le voyez, appelez sa jeune maîtresse : 06 80 40 26 25

ou laissez nous un message avec la fonction CONTACT.

MISE A JOUR DU 06 06 2016

TIGROU a été retrouvé, malheureusement mort, probablement heurté par une voiture.

Rédigé par Monique/Angélique

Publié dans #Perdu-Trouvé

Publié le 22 Mai 2016

21 avril.... Bienvenue chez nous !
21 avril.... Bienvenue chez nous !

Le mois dernier je vous ai raconté dans quelles circonstances je n'avais pas pu résister au désir de sortir ce pauvre vieux chat de son box de fourrière.

Je m'imaginais que j'allais pouvoir lui faire vivre, pour le temps qu'il lui reste, une retraite confortable. Qu'il soit aveugle et pratiquement sourd ne faisait que renforcer la tendresse que j'ai tout de suite éprouvée pour lui.

Première constatation : il refuse de se coucher dans un panier confortable. Les coussins moelleux, ce n'est pas son truc. Ce qu'il veut, c'est dormir en boule sur le carrelage.

Il n'est pas roux, cette couleur c'est la conséquence de la lampe allumée au dessus de lui pour la photo

Il n'est pas roux, cette couleur c'est la conséquence de la lampe allumée au dessus de lui pour la photo

Chaque fois qu'il semblait avoir choisi un coin de la cuisine pour y dormir, j'y disposai une écharpe de laine, pour le confort. Il changeait aussitôt de place. Puisque c'est ce qu'il veut ...

Je l'ai guidé vers les gamelles de nourriture, puis vers la fontaine à eau qu'il n'a pas tardé à trouver sans moi.

Il restait un point délicat : l'usage des bacs à litière dont il ignore tout. Maintes fois je l'ai installé dans un bac, j'ai pris ses pattes avant pour lui montrer comment gratter. Rien à faire ! J'ai essayé plusieurs sortes de litière... Rien à faire !

Alors... quand il se réveille il part à l'aventure dans mon living room de 70 mètres carrés et fait ses besoins. Tantôt ici, tantôt ailleurs, de préférence contre un meuble, ce qui va permettre à l'urine de couler en dessous, imbibant les pieds ou la base du meuble;

Le jeu, si on peut appeler ça un jeu, consiste à trouver le dernier pipi ou le dernier caca. Je passe ainsi le plus clair de mon temps, à quatre pattes à ramasser l'abondante production de notre matou ! Heureusement l'odorat est un précieux auxilliaire...

Le matin, avant que les volets ne soient ouverts, on a intérêt a bien regarder où on pose les pieds, si vous voyez ce que je veux dire. Bref, il arrive un moment où, après un mois, le jeu ne m'amuse plus vraiment.

Que faire ?

C'est Axel, notre chargé d'entretien de la chatterie, qui m'a donné l'idée d'un parc pour bébé afin de garder Budweiser à la maison en limitant ses déplacements, par exemple la nuit.

Super idée, un parc octogonal c'est mieux qu'une cage ! Me voilà à la recherche d'un tel parc ! Justement il y en a un à vendre dans mon village, sur un site gratuit de petites annonces. La chance me sourit, c'est Laurence, une Adhérente de notre association qui l'a mis en vente.

Le soir même je me rends chez elle avec la bête. Devant sa tête nous présentons un élément du parc, les barreaux sont écartés de 6,5 cm à 7 cm. L'une et l'autre, nous décidons que Budweiser qui est un chat plutôt costaud ne passera pas au travers.

Laurence nous offre le parc !

Une alèse, un bac à litière, deux gamelles l'une pour l'eau, l'autre pour la nourriture....

Une alèse, un bac à litière, deux gamelles l'une pour l'eau, l'autre pour la nourriture....

Le jour même le parc est installé, je n'oublie pas d'y disposer un bac à litière... on ne sait jamais, l'idée de l'utiliser pourrait lui venir ... J'y dépose l'animal, il tourne en rond, il s'assoie. Vous vous en doutez les autres chats de la maison observent et moi je vaque à mes occupations.

Un quart d'heure plus tard, le chat n'est plus dans le parc ! Aurait-il sauté par dessus ? La hauteur est de 62 cm, Bud présente une raideur au niveau des pattes postérieures, je ne l'imagine pas faisant un tel bond !

Et voilà le travail... une fois que la tête est passée en biais, le reste suit !
Et voilà le travail... une fois que la tête est passée en biais, le reste suit !
Et voilà le travail... une fois que la tête est passée en biais, le reste suit !

Et voilà le travail... une fois que la tête est passée en biais, le reste suit !

Il va falloir améliorer le système... un filet autour ? Des lames en vinyle souple ? Vos idées seront les bienvenues sachant que l'ensemble devrait rester esthétique... c'est chez moi tout de même !!!

Rédigé par Monique

Publié le 15 Mai 2016

Trophées des bêtes noires de la pub

Communiqué de la CNSPA aux associations affiliées

<<Rendons leur dignité aux animaux !

La Confédération s’est associée à un collectif d'associations (Animal Cross, L214, OABA, One Voice,notamment) pour lancer les Trophées des Bêtes Noires de la Pub.

Il s’agit de faire parler de la protection animale en mettant l’accent sur l'écart qui peut exister
entre les contenus de certaines publicités et la réalité vécue par les animaux mis en scène dans les spots et les slogans.
Le but des Trophées des Bêtes Noires de la Pub est de mettre à jour les pratiques des entreprises qui :

 suggèrent à travers leur publicité des idées fausses ou une réalité détournée concernant
les animaux,
 ou omettent d'évoquer dans ces publicités des points fondamentaux vécus par les
animaux en question.

L'objectif final est de parfaire l’information du grand public quant aux conditions de vie, de soins,
d'élevage, d'abattage des animaux, afin que tout le monde puisse se rendre compte de la
manipulation publicitaire possible et, à terme, modifie, même légèrement, ses habitudes de
consommation.

7 trophées seront remis aux pires publicités sur les animaux lors d’un spectacle en cours de
montage et qui devrait se donner le 24 juin prochain à Paris. Nous reviendrons vers vous afin de
vous donner toutes les précisions quant à l’organisation sur laquelle nous travaillons déjà et qui,
nous l’espérons, réservera de très bonnes surprises.
En attendant, du 1er mai au 1er juin, votez et faites voter pour les trophées!
Pour cela, rendez-vous vite sur le site internet Les Bêtes Noires de la Pub

Bien à vous toutes et tous,

Hervé Bélardi - directeur de la Confédération Nationale des SPA de France>>

Rédigé par

Publié le 5 Mai 2016

Il y a trois ans ouvrait le premier "Café des chats" à Paris. Notre Confédération Nationale des SPA de France" s'était exprimée sur ce sujet.

AUJOURD'HUI Margaux Gandelon, sa créatrice, souhaite changer de vie et passer à autre chose !

Voici, à la suite, son appel à repreneur posté sur la page FACEBOOK de son business "Le Café des Chats" : (celui du 16 rue Michel Lecomte). Celui du Marais est également en vente.

CHATS à VENDRE  avec les meubles !

<<Vente des Cafés des Chats

Je me suis lancée il y a trois ans déjà dans la création du Café des Chat qui s’est avéré être une aventure humaine et animale inédite qui a attiré une couverture médiatique mondiale (plus de 60 chaînes de télévisions du monde entier sont en effet venues tourner des reportages dans le premier « Bar à chats » de France, des centaines de journaux, des dizaines de radios...).

Situés dans le quartier du Marais et de Bastille, les deux cafés c'est aujourd’hui près de 30 chats qui, issus de la protection animale, sont bien dans leurs pattounes et environ 150 000 visiteurs qui peuvent venir profiter de la présence de leurs petits habitants tout en dégustant une cuisine entièrement faite maison.

Aujourd'hui en tant que gérante, PDG et actionnaire majoritaire des deux Cafés-Salons de thé- Restaurants des chats je vends mes parts.
Je souhaite passer à autre chose dans ma vie, déjà parce que c'est un travail chronophage et exigeant, ensuite parce qu'il va falloir un profil moins "créatif" et plus "business" pour gérer ces cafés, en ouvrir d'autres, peut-être ouvrir une franchise en France et en Europe. Dernièrement car mes priorités changent et vont bientôt s'orienter sur ma famille, que je mettrais en route une fois avoir passé la main à quelqu'un de confiance pour ces "bébés" que sont aussi mes
cafés.

Je désire que les deux cafés soient repris ensemble, par les mêmes personnes ou société : les deux sociétés sont en effet juridiquement séparées (les finances le sont totalement) mais les éléments communs sont nombreux : le nom, le logo, le menu, le traitement des chats...
Ensuite il faut que le ou les repreneurs aient, vous l'imaginez, une certaine envergure financiére : pour l'aquisition des parts, pour remettre à plat les finances, faire des petits travaux et surtout pour s'agrandir.
Enfin, mais c'est le plus important, je ne vendrais qu'à des personnes en qui j'aurais confiance quant au traitement futur de mes chats et des autres ch
ats à venir.

Je serais évidemment à la disposition des repreneurs pour toutes questions également après la signature, voire pour un contrat de 3 à 6 mois en tant que salariée pour faire correctement la passation de toutes les informations utiles au fonctionnement des Cafés et au bonheur des chats.

Vous pouvez me contacter à : gandelon@lecafedeschats.fr

Merci

Margaux Gandelon >>

Si vous avez vous-même une page sur ce réseau social, je vous invite à vous y rendre et lire tous les commentaires que suscitent ces mises en vente. J'en ai posté plusieurs.

Si vous n'avez pas cette possibilité et si l'envie vous prend de vous exprimer sur le sujet, vous pouvez, bien entendu, le faire ici mais je doute fort que l'intéressée vous lise.

Mieux, puisque son adresse mail figure à la fin de son message, vous pouvez lui écrire.

Rédigé par Monique

Publié le 1 Mai 2016

Il est de très mauvaise humeur !

Il est de très mauvaise humeur !

Hier samedi, c'est Anne-Laure, en compagnie de son mari, qui faisait la tournée de nourrissage de nos chats de Bligny !

Ils ont vu des chats partout, en particulier deux chattes accompagnées de leurs bébés installés, pour une des familles, bien au chaud dans un de nos abris garni de foin ! Pendant que nos amis venaient chercher une trappe de capture - l'idée était de prendre la maman -et de "cueillir au nid" les trois bébés, la maman chatte n'est pas restée inactive...

Cette petite chatte noire avait déjà déménagé deux de ses petits quand les trappeurs amateurs sont revenus sur le site ! Il ne restait plus qu'à lui permettre de s'occuper du petit dernier et de ne plus intervenir au moins ce jour là.

L'autre maman est probablement cette super maligne qui résiste depuis un an à toutes nos tentatives de capture et ses deux chatons sont déjà de parfaits petits sauvageons.

Encore des heures de "trappage" en perspective !

Anne-Laure et Noël-Claude ne sont toutefois pas revenus bredouilles puisqu'ils ont fait cette belle capture.

Mon odorat me dit qu'il s'agit d'un mâle non castré !

Mais d'où viennent tous ces chats ?

Hindia et ses filles Iphigénie et Isadora pourraient bien être de la même famille
Hindia et ses filles Iphigénie et Isadora pourraient bien être de la même famille

Hindia et ses filles Iphigénie et Isadora pourraient bien être de la même famille

Rédigé par Monique

Publié le 1 Mai 2016

Quelques brins de muguet...

Une bien jolie tradition ...

À la Belle Époque, les grands couturiers français offrent le 1er mai un brin de muguet à leurs petites mains et à leurs clientes. Christian Dior en fait l’emblème de sa Maison de couture. Dès lors, cette coutume du 1er mai devient une fête dans la région parisienne.

Ce n'est qu'au début du xxe siècle qu'il sera associé à la Fête du travail, qui date elle-même de 1889. En fait, sous Pétain, la fête des Travailleurs devient la fête du Travail et l'églantine rouge (Rosa canina ou Rosa rubiginosa), associée à la gauche, est remplacée par le muguet.

La vente du muguet dans les rues de Nantes commença peu après 1932, avec l'instauration de la fête du lait de mai par Aimé Delrue. Elle se répandît ensuite à toute la France aux environs de1936 avec l'avènement des congés payés.

En France, la vente du muguet par les particuliers et les associations non munis d'une autorisation et sur la voie publique est officiellement tolérée le 1er mai en respectant toutefois les autres obligations légales (il s'agit par exemple de muguet du jardin ou des bois et non pas de muguet acheté, sinon ce serait de la revente). La tradition de pouvoir vendre le muguet sur la voie publique remontant à Claude-François de Payan, ami de Robespierre.

Le muguet va bien aux belles Princesses ...

Le muguet va bien aux belles Princesses ...

... et aussi aux chatons. MAIS juste pour la photo ! Attention, muguet toxique pour les chats...

... et aussi aux chatons. MAIS juste pour la photo ! Attention, muguet toxique pour les chats...

Rédigé par Monique