Publié le 26 Octobre 2019

Pierre et Maria ont toujours aimé les chats. Au cours de l'année 1999, alors qu' ils habitaient La Norville (Essonne) ils ont appris l'existence de notre association. Des années auparavant Maria avait travaillé au C.H. de Bligny et elle avait vu mourir bien des chats. Elle en gardait un triste souvenir. 

 

C'est avec grand plaisir qu'ils devinrent Membres de notre association et qu'ils rejoignirent l'équipe des nourrisseurs.

Pierre, habile bricoleur nous fabriqua plusieurs trappes de capture. En toutes circonstances Pierre et Maria se sont montrés très généreux. Ceux et celles qui ont participé à nos goûters au cours desquels les gagnants de la tombola annuelle étaient tirés au sort, se souviennent de Pierre qui remportait de nombreux lots.... Il faut dire qu'il était le plus gros acheteur de billets. 

 

Quand sa santé déclina, Pierre ne se sentit plus capable de s'occuper d'une maison et d'un jardin. Ils s'installèrent dans un appartement à Evry. S'ils renoncèrent à participer aux tournées de nourrissage des chats de Bligny, ils trouvèrent, en bas de leur immeuble, de la misère féline à soulager. Plusieurs chats furent pris en charge par notre association qui en fit adopter quelques uns. D'autres, auxquels ils s'étaient attachés restèrent chez nos amis.

 

Leur appartement est situé au 5ème étage... C'est de leur terrasse que tomba Lily, une jolie chatte noire au cours de l'été 2013.  

LILY fut "réparée" et retourna vivre chez ses protecteurs qui finirent pas l'adopter
LILY fut "réparée" et retourna vivre chez ses protecteurs qui finirent pas l'adopter

LILY fut "réparée" et retourna vivre chez ses protecteurs qui finirent pas l'adopter

Un triste jour nous apprîmes le décès de Pierre. Maria qui ne conduisait pas réduisit ses activités. 

 

Le 22 septembre je reçu un appel de la fourrière d'Evry qui m'annonça la présence de deux chats nous appartenant dans ses locaux. Ils y avaient été apportés par les pompiers : KIKI et INDY. Chez la personne hospitalisée où les pompiers les avaient récupérés, il y avait un troisième chat, noir, en fait une chatte : LILY. 

 

Le jour même je fis, par téléphone, le tour des hôpitaux.

- << Oui cette dame avait été hospitalisée le 12 septembre, elle était sortie le lendemain pour être transférée en clinique.>>

 

Quelques appels plus tard je fus mise en relation téléphonique avec Maria, faible et confuse. C'est l'aide soignante qui était près d'elle qui lui a transmis mon message : "Dès le lendemain j'irai chercher les trois chats à la fourrière". 

Lily à son arrivée avec un léger coryza.... Un mois plus tard, elle est intégrée et partage la vie de ses congénères
Lily à son arrivée avec un léger coryza.... Un mois plus tard, elle est intégrée et partage la vie de ses congénères
Lily à son arrivée avec un léger coryza.... Un mois plus tard, elle est intégrée et partage la vie de ses congénères

Lily à son arrivée avec un léger coryza.... Un mois plus tard, elle est intégrée et partage la vie de ses congénères

J'ai fait la connaissance d'Indy, un peu farouche à son arrivée... Un mois plus tard, elle aussi va et vient comme si elle avait toujours vécu avec moi
J'ai fait la connaissance d'Indy, un peu farouche à son arrivée... Un mois plus tard, elle aussi va et vient comme si elle avait toujours vécu avec moi
J'ai fait la connaissance d'Indy, un peu farouche à son arrivée... Un mois plus tard, elle aussi va et vient comme si elle avait toujours vécu avec moi

J'ai fait la connaissance d'Indy, un peu farouche à son arrivée... Un mois plus tard, elle aussi va et vient comme si elle avait toujours vécu avec moi

Et le troisième... c'est KIKI ! 6,750 Kilos (tout en muscles)

KIKI un peu apeuré à son arrivée ..
KIKI un peu apeuré à son arrivée ..

KIKI un peu apeuré à son arrivée ..

Aujourd'hui notre Kiki va et vient, il montre son ventre pour recevoir des caresses, c'est un amour de chat en plus d'être très beau.

Aujourd'hui notre Kiki va et vient, il montre son ventre pour recevoir des caresses, c'est un amour de chat en plus d'être très beau.

Il a bien changé KIKI ..... Ne vous privez pas du plaisir de regarder ce qui suit ... un article du mois d'août 2013.

Si l'envie vous vient d'accueillir TROIS chats inséparables, faites nous signe. 

Rédigé par Monique

Publié le 15 Octobre 2019

JALNA 14 mai 2019

JALNA 14 mai 2019

Voir partir des chats âgés et malades est toujours très triste mais leur mort n'est pas vraiment une surprise. 

Pour la première fois nous déplorons un décès qui nous est "tombé dessus" sans que nous nous y attendions le moins du monde. JALNA nous a quittés samedi matin 12 octobre et cette perte est très douloureuse. 

 

Jalna vivait dans le parc de Bligny depuis combien de temps ? Je ne saurais le dire. Ce que je sais avec certitude c'est qu'avant que nous ne parvenions à la capturer elle aura mis au monde plusieurs portées de chatons. 

 

C'est notre très regretté Christophe qui avait réussi cette capture tant souhaitée au début du mois d'avril 2017. 

La voici en convalescence chez Raymonde et  au mois d'octobre 2017 de retour sur son territoire, stérilisée et identifiée.
La voici en convalescence chez Raymonde et  au mois d'octobre 2017 de retour sur son territoire, stérilisée et identifiée.

La voici en convalescence chez Raymonde et au mois d'octobre 2017 de retour sur son territoire, stérilisée et identifiée.

Au mois de mars 2018, Anna qui habite sur le site de Bligny nous a signalé que Jalna présentait de larges blessures en particulier sur la tête, avait-elle été attaquée par un animal ? A l'aide d'une trappe Anna a pu capturer la blessée (?) et me l'apporter. 

9 mars 2018
9 mars 2018

9 mars 2018

Très vite notre vétérinaire a suspecté une allergie alimentaire. Sa supposition s'est révélée exacte car, mise sous régime hypoallergénique, les lésions ont peu a peu disparu 

18 mars...30 mars.... 2018 le régime alimentaire spécial a fait merveille
18 mars...30 mars.... 2018 le régime alimentaire spécial a fait merveille
18 mars...30 mars.... 2018 le régime alimentaire spécial a fait merveille

18 mars...30 mars.... 2018 le régime alimentaire spécial a fait merveille

Il n'était pas possible de faire vivre cette petite chatte dans une cage pour lui éviter d'aller manger une nourriture interdite aussi j'ai laissé sa cage ouverte et j'ai observé. Jalna n'a manifesté aucun désir de sortir, elle s'est vite détendue sous les caresses. Pour varier un peu ses menus je lui ai proposé du blanc de poulet cuit à la vapeur. Elle a tant et si bien aimé que si je tardais à le lui apporter lors de la distribution du repas du soir, elle réclamait avec des coups de patte. 

 

Très vite j'ai pu la prendre dans mes bras, la brosser, examiner ses oreilles. JALNA était devenue une chatte adorable. La question de son avenir s'est posée. La remettre dans le parc de Bligny allait l'amener à consommer la nourriture responsable de son allergie. Trouver des adoptants qui accepteraient la contrainte d'une alimentation spéciale n'était pas si simple. Et puis, aurais-je eu le coeur de la remettre dehors alors qu'elle semblait apprécier le confort ? Jalna est restée chez moi. Les jours de beau temps elle prenait des bains de soleil dans l'aire de jeux, elle se comportait comme les autres chats de la maison. 

 

JAMAIS elle n'avait boudé son repas de poulet/croquettes spéciales, jamais jusqu'au lundi 7 octobre !! Elle était fiévreuse : 40°1. La prise d'antibiotique et d'antipyrétique fut sans effet.  Mardi 8 octobre je la vis grignoter un tout petit morceau de poulet et le soir elle était invisible dans la chatterie ! Je la découvris cachée dans l'aire de jeux. Elle passa la nuit enfermée dans une cage et le lendemain matin elle fit partie du voyage avec Chipie qui devait subir une intervention dentaire chez nos vétérinaires. 

 

Le résultat du bilan sanguin qui fut pratiqué me donna un terrible choc. Son taux de globules blancs était des plus inquiétants, Jalna était sans défense immunitaire. Bien qu'elle ait déjà été testée FeLV/FIV (-) le vétérinaire décida de renouveler le test, toujours négatif.  Une leucémie ? Un cancer insoupçonné jusque là ? Elle reçu tous les soins nécessaires. Jeudi 10 octobre, elle n'allait pas mieux, bien au contraire. Je lui rendis visite vendredi après midi. Je la trouvai prostrée, sans aucune réaction. Notre vétérinaire ne me laissa pas beaucoup d'espoir. 

 

Samedi matin, quand le téléphone a sonné j'ai compris qu'une mauvaise nouvelle allait m'être assénée. JALNA était mourante. Le taux de globules blancs était encore plus bas que la veille. Notre chatte n'avait plus aucune défense, elle n'avait pas répondu au traitement de choc qui lui avait été administré. Il n'y avait plus qu'une chose à faire ... A son tour notre adorable JALNA nous a quittés. 

Rédigé par Monique

Publié le 14 Octobre 2019

... on veut qu'ils ne connaissent plus jamais le froid de la rue...En hiver, des couvertures "polaire" ajoutent au confort

... on veut qu'ils ne connaissent plus jamais le froid de la rue...En hiver, des couvertures "polaire" ajoutent au confort

Comment ne pas s'attacher à tous ces chats qui ont connu la précarité, l'abandon, la maladie, la faim ? 

Comment ne pas être affreusement triste quand on les voit mourir en dépit de tous nos efforts ? 

Fritz à gauche (arrivé au mois de mai 2010 est décédé le 4 octobre 2019) ici avec Marlow, chat de Bligny, amputé d'une patte antérieure

Fritz à gauche (arrivé au mois de mai 2010 est décédé le 4 octobre 2019) ici avec Marlow, chat de Bligny, amputé d'une patte antérieure

Fritz vivait à Roinville sous Dourdan, sous la caravane d'un marginal, avec une dizaine de compagnons d'infortune

On les soigne, on les aime, on les pleure ...
On les soigne, on les aime, on les pleure ...

Quand ce pauvre homme a été conduit à l'hôpital, notre association s'est portée au secours des chats. C'était le printemps 2010, la plupart des chattes étaient gestantes. Yvette, Yvonne et moi les avons accueillis. Ils ont été stérilisés, identifiés, déparasités et certains ont pu être adoptés. Chamallow, ataxique et borgne, Cathy et Fritz sont restés chez moi. 

Chamallow, noir et blanc décédé au mois d'octobre 2014, et Cathy, petite chatte grise... Cathy et Fritz
Chamallow, noir et blanc décédé au mois d'octobre 2014, et Cathy, petite chatte grise... Cathy et Fritz
Chamallow, noir et blanc décédé au mois d'octobre 2014, et Cathy, petite chatte grise... Cathy et Fritz

Chamallow, noir et blanc décédé au mois d'octobre 2014, et Cathy, petite chatte grise... Cathy et Fritz

Depuis le mois d'avril 2018 nous savions que Fritz souffrait d'insuffisance rénale chronique. C'est hélas un problème fréquent chez les chats. Une alimentation spécifique lui a été proposée accompagnée d'un médicament. Autant Fritz était un chat affectueux, voire envahissant, demandant des câlins, tenant des discours à n'en plus finir, autant il était difficile à soigner. Fritz ne laissait personne indifférent. Récemment un ami proche de notre association est venu me rendre visite avec l'idée d'adopter un chat ... peut-être Fritz dont il avait gardé le souvenir. Comme vous pouvez l'imaginer, je l'ai dirigé vers un autre chat, bien consciente que Fritz ne vivrait plus très longtemps. 

 

Le plus souvent il refusait la nourriture spéciale et comme il était impossible de lui faire avaler le médicament, je cédais car il ne pouvait pas rester sans rien manger. Pour l'aider il aurait fallu lui faire des perfusions sous-cutanées, de façon régulière. Une dose de 250 ml aurait été parfaite, et cela trois fois par semaine. MAIS, Fritz se débattait comme un diable, s'enroulait dans le tuyau de la perfusion et finissait par arracher l'aiguille. Quand j'avais pu introduire 50 ml sous sa peau, je devais m'estimer heureuse. Le nez dans une gamelle avec une nourriture (non conseillée) appétente il restait tranquille quelques minutes. Fritz n'était pas un chat ordinaire. 

 

Sans soins adaptés et réguliers son état ne pouvait que se dégrader. Au mois de juin 2019, son taux de créatinine était de 68 mg/l (le taux normal est 8-18 mg/ Quant à son taux d'urée il était de 2,6 g/l normal : (0,4 - 0,7). Il perdait du poids et des forces. Moi je m'angoissais d'être tellement impuissante. 

 

Le matin du 4 octobre, notre Fritz n'était pas bien, depuis deux jours il ne mangeait presque rien. Je l'ai vu essayer de rejoindre sa grande amie Cathy et retomber, incapable de sauter.  Un vrai crêve-coeur  C'est Joël qui l'a conduit chez notre vétérinaire. Pour effectuer un nouveau bilan il a été nécessaire de l'endormir. Tous les résultats étaient dans le rouge, c'est ce que m'a appris notre vétérinaire. Bien sûr j'aurais pu demander la pose d'un catheter pour le perfuser directement dans la veine, enfermé et stressé au fond d'une cage. Pour quels résultats ?  Quelques petites semaines de répit, peut-être. 

 

Nous sommes tombés d'accord, Fritz ne méritait pas ce traitement et moi je ne pouvais pas supporter l'idée de le voir mourir à petit feu. Notre chat si bavard, si câlin est parti rejoindre les étoiles. 

 

Mes larmes à peine séchées, c'est une autre chatte tendrement aimée qui a suivi le même chemin samedi matin... je vous raconterai cette nouvelle triste histoire. 

 

 

Rédigé par Monique

Publié le 12 Octobre 2019

Nos adoptés, heureux en famille !

Les chats que nous proposons à l'adoption viennent de la rue, ils sont parfois de vrais petits sauvageons et nous mettons tout en oeuvre pour en faire des chatons capables de vivre en famille. 

Nos adoptants sont triés sur le volet....Nous les remercions chaleureusement pour la belle vie qu'ils ont offert à nos protégés et pour nous avoir envoyé des photos plutôt rassurantes. Ils n'ont pas l'air trop stressés nos matous !! 

 Pastel et Pirate étaient inséparables

 

Pirate et Pastel ont vite trouvé leurs marques chez Lisa et Marc
Pirate et Pastel ont vite trouvé leurs marques chez Lisa et Marc

Pirate et Pastel ont vite trouvé leurs marques chez Lisa et Marc

Chez Laurence et David, il s'appelait Pixel 

 

Daniel et Isabelle lui ont donné le joli nom de Picsou
Daniel et Isabelle lui ont donné le joli nom de Picsou
Daniel et Isabelle lui ont donné le joli nom de Picsou

Daniel et Isabelle lui ont donné le joli nom de Picsou

Pamina et Praline lorsqu'elles attendaient celui ou celle qui craquerait pour elles ...
Pamina et Praline lorsqu'elles attendaient celui ou celle qui craquerait pour elles ...

Pamina et Praline lorsqu'elles attendaient celui ou celle qui craquerait pour elles ...

C'est Valérie et Pascal qui ont été séduits par ces deux jolies petites... Rose et Oscar adorent leurs nouveaux petits compagnons
C'est Valérie et Pascal qui ont été séduits par ces deux jolies petites... Rose et Oscar adorent leurs nouveaux petits compagnons
C'est Valérie et Pascal qui ont été séduits par ces deux jolies petites... Rose et Oscar adorent leurs nouveaux petits compagnons
C'est Valérie et Pascal qui ont été séduits par ces deux jolies petites... Rose et Oscar adorent leurs nouveaux petits compagnons

C'est Valérie et Pascal qui ont été séduits par ces deux jolies petites... Rose et Oscar adorent leurs nouveaux petits compagnons

Rien n'est trop beau pour elles !

Rien n'est trop beau pour elles !

Il a été capturé dans le parc de Bligny, Laurence l'avait appelé Pepsi
Il a été capturé dans le parc de Bligny, Laurence l'avait appelé Pepsi

Il a été capturé dans le parc de Bligny, Laurence l'avait appelé Pepsi

Chez Mélanie, il s'habitue à son nouvel environnement et à son nouveau nom ... Pripyat
Chez Mélanie, il s'habitue à son nouvel environnement et à son nouveau nom ... Pripyat

Chez Mélanie, il s'habitue à son nouvel environnement et à son nouveau nom ... Pripyat

Le dernier adopté c'est Pim's ... Le 3 octobre il est parti dans sa nouvelle famille...

 

Sandrine et Sébastien sont les plus heureux depuis que Pim's partage leur vie.
Sandrine et Sébastien sont les plus heureux depuis que Pim's partage leur vie.

Sandrine et Sébastien sont les plus heureux depuis que Pim's partage leur vie.

Vous aussi pouvez améliorer votre qualité de vie en ADOPTANT un chaton ou même un adulte dont le caractère est déjà connu. Si si ... je vous assure !

Prochainement nous vous proposerons un récapitulatif en photos de ceux qui attendent encore un foyer. 

 

Merci à Gaël Hamel (Humour-France) de nous avoir autorisé à utiliser la carte d'illustration

Rédigé par Monique

Publié le 11 Octobre 2019

Ces chats ont-ils une famille ? Le Val St-Germain (Essonne)

Une maman chatte et ses quatre bébés se sont invités dans la véranda d'une maison au Val Saint-Germain (Essonne).

 

Les propriétaires de la maison ne les ont pas chassés, bien au contraire. Ils leur ont donné de quoi manger. La maman chatte reste tout de même sur ses gardes et ne se laisse pas trop approcher. Il serait surprenant qu'une telle chatte, surgie de nulle part, soit identifiée par puce électronique.  Sophie, la généreuse propriétaire de la maison, n'est pas contre l'idée d'aller s'en assurer chez un vétérinaire dès que la chatte se montrera plus conciliante 

 

 

Ces chats ont-ils une famille ? Le Val St-Germain (Essonne)
Ces chats ont-ils une famille ? Le Val St-Germain (Essonne)

Vous serez d'accord avec moi, une telle jolie famille est un véritable DON DU CIEL ! C'est ce que j'ai tenté d'expliquer à Sophie mais je ne suis pas sure qu'elle soit prête à ajouter cinq chats à son quotidien. Je n'ai pas dû me montrer assez persuasive. 

 

Si personne dans le voisinage n'est à la recherche  de cette chatte qui aurait peut-être mis au monde des chatons "en douce", nous allons avoir besoin d'adoptants sérieux. Qui serait partant ? 

Rédigé par Monique

Publié dans #Perdu-Trouvé

Publié le 6 Octobre 2019

L'un a trouvé sa maison, l'autre a perdu la sienne !
L'un a trouvé sa maison, l'autre a perdu la sienne !

Au mois d'avril nous avions lancé un appel pour trouver une âme charitable qui ouvrirait sa porte et son coeur à Pépère. Souvenez-vous... 

Personne n'a répondu à cet appel et Pépère est resté dans un coin de ma tête. Récemment j'ai repris contact avec les personnes qui se soucient de lui, car il me paraissait impossible de le condamner à passer un nouvel hiver dehors. Je pourrais peut-être repousser les murs et lui faire une petite place. 

 

J'ai eu la bonne surprise d'apprendre que, finalement Pépère avait réussi à se faire plus ou moins accepter par les deux chats officiels de la maison. Christian C. a promis de m'envoyer une photo ; c'est chose faite !  Pépère est "sur le carreau" !  Mais rassurez-vous, il n'y est ni mort, ni en difficulté, il y est au chaud et en sécurité. 

 

La photo de Pépère était accompagnée de ce petit mot et d'une autre photo, celle du chat gris 

Nous avons tardé à vous envoyer la photo de Pépère qui est en pleine forme car un nouveau chat est apparu , vraisemblablement victime du déménagement de ses maitres qui habitaient au bout de la rue et qui l' ont" OUBLIÉ "!!!!!.
Il est gentil et cherche à se faire adopter hélas, il va devoir affronter l'hiver.C'est un gros chat gris, adulte, bien sûr.
Vous nous proposiez de prendre Pépère mais sa place doit,sans doute, déjà être prise à moins que....
Bien cordialement.E.C.

Et oui, chez moi les places ne restent pas disponibles longtemps... Tout récemment ce sont TROIS chats adultes que j'ai dû récupérer à la fourrière d'Evry, mais ça c'est une autre histoire que je vous raconterai bientôt. 

 

ALORS si l'idée que ce joli chat gris va devoir passer l'hiver dehors vous est insupportable, faites-vous connaître. Avant de vous le confier, il aura été examiné par nos vétérinaires favoris, et il aura été mis "en règle", il sera identifié car il ne l'est sûrement pas, déparasité, vacciné et castré le cas échéant. 

Rédigé par Monique

Publié dans #A ADOPTER

Publié le 6 Octobre 2019

SOS chats en danger immédiat
Ces chats sont à Marolles en Hurepoix : 


<<2 Mamans, une noire et une tigrée qui semble attendre encore des petits, un mâle, 2 bébés noirs et deux bébés tigrés.
Il y a le mâle tigré et un petit noir qui ont un peu la queue de travers, comme le père qui vient régulièrement voir sa progéniture mais qui ne vient pas manger.
Ils sont encore très farouches mais il est vrai que je ne les fais  pas rentrer dans la maison.  Chantal>>
SOS chats en danger immédiat
SOS chats en danger immédiat
SOS chats en danger immédiat

La personne qui nous a contactés n'est pas en mesure de les accueillir dans sa maison, elle leur donne juste de quoi manger.

 

Sans une prise en charge TRÈS RAPIDE, c'est la SACPA (la fourrière) qui sera appelée pour venir les capturer.  La fourrière ne signifie pas nécessairement la mort mais nous pouvons déjà être certains qu'aucun propriétaire ne viendra les réclamer dans le délai légal de huit jours ouvrés et francs. 

 

Alors, quel avenir pour eux ? Après le délai légal le gestionnaire de la fourrière en deviandra légalement propriétaire et pourra en disposer selon la loi. Soit les euthanasier sur avis du vétérinaire, soit les proposer à des associations de protection animale qui gèrent un refuge. Certaines fourrières proposent aussi les animaux non réclamés à des associations sans refuge. 

 

Il ne faut pas perdre de vue que les associations vont accueillir en priorité des animaux qui pourront être rapidement adoptés. Les "sauvageons" ont moins de chance, leur avenir est des plus incertains. 

 

Il convient aussi de savoir que "Chantal" a déjà frappé à bien des portes et pris contact avec d'autres associations que la nôtre sans obtenir la moindre proposition d'aide. 

 

Le sort de cette famille est entre vos mains. Si vous voulez participer à ce sauvetage, contactez nous rapidement soit à l'adresse mail de notre association : chatsdebligny@yahoo.fr

soit par téléphone : 01 64 90 79 22

 

 

Rédigé par Monique

Publié le 3 Octobre 2019

1,337 kg, petit Pilou a retrouvé sa soeur Plume

1,337 kg, petit Pilou a retrouvé sa soeur Plume

Le regroupement familial est en marche. Cette fois c'est Céline qui s'y est mise. Avec de la patience elle a réussi à capturer Pilou. Comme sa mère, comme sa soeur Plume, il s'engouffrait dans une bouche d'égout dès qu'un des nourrisseurs approchait.

 

Pilou est sans aucun doute un petit chat bien malin car il a très vite compris tous les avantages qu'il y a à fréquenter les humains qui vivent dans une maison... Il a reçu sa primo-vaccination, il est identifié, déparasité. L'idéal serait qu'il soit adopté avec Plume. Une paire de chats noirs c'est très élégant. 

Avec sa soeur il partage le repas des "grands"

Avec sa soeur il partage le repas des "grands"

Même pas peur !

Même pas peur !

Maintenant c'est la maman qu'il va falloir capturer si nous voulons éviter de nouvelles naissances. 

Merci à Laurence pour les photos. 

Rédigé par Monique

Publié dans #A ADOPTER