La Neige

Publié le 23 Janvier 2013

La Neige

Il y a quelques dizaines d'années, comme tous les d'enfants, j'avais appris des chansons à l'école de mon village. J'ai oublié la plupart d'entre elles mais curieusement la seule dont je me souvienne parfaitement me revient en mémoire dès que je vois tomber la neige. Sans surprise, le titre est "La Neige". Elle dit ceci ...

<<La neige dans la plaine

Etend son blanc manteau,

Pour le blé c'est de la laine

Mais la mort pour l'oiseau.

Vous que l'amour protège

Rien n'interrompt vos jeux,

Enfants, voici la neige,

Pensez aux malheureux.

La neige tourbillonne

Le vent siffle et mugit

Le pauvre oiseau frissonne

Et l'orphelin gémit.

Dans la pauvre mansarde

On ne voit point de feu

On grelotte sans harde

On meurt faute d'un peu.

Le pain que l'on dédaigne,

D'autres le voudraient bien,

Sans que l'on vous contraigne

Enfants, faites le bien. >>

J'ignore qui est l'auteur de cette chanson, je ne sais pas non plus à quelle époque elle a été écrite. Aujourd'hui elle me paraît avoir un petit air 19ème siècle... un orphelin qui gémit, une pauvre mansarde sans feu dans laquelle on grelotte sans harde... Ce qui reste actuel c'est le pauvre oiseau qui frissonne à qui j'offre des graines, de la matière grasse et de l'eau. Pour ce qui est des "malheureux" auxquels la chanson demande de penser, je dois avouer que c'est aux chats sans abri que je pense. Ils sont innombrables à errer dans le froid, à la recherche de nourriture et d'un abri pour dormir, malades pour certains, souffrant de divers maux ou blessures. A l'époque des vacances les médias évoquent toujours les pauvres chiens abandonnés sur une route ou dans un refuge pour les plus chanceux, parfois attachés au pied d'un arbre, mais les chats, qui en parle, qui les voit seulement ? A Bligny, vous le savez, notre association essaie d'améliorer leur sort en empêchant, dans un premier temps, les naissances de ceux qui viendraient grossir le nombre des laissés pour compte. Une petite poignée de bénévoles se dévoue pour leur apporter de la nourriture -des croquettes de bonne qualité qui ne gèlent pas contrairement à la nourriture humide- et de l'eau -qui gèle dans les abris/cantine-. Ces bénévoles au grand coeur viennent de Bures sur Yvette, de La Ville du Bois, de Breuillet, de Gometz la Ville, de Fontenay les-Briis. Dans une <<pauvre mansarde>> dans laquelle on ne <<voit point de feu>> ni aucun autre chauffage nous leur avons installé des couchages garnis de couvertures et nous ne pouvons que regretter que l'accès de certains sous-sols leur soit interdit. Ils pourraient y trouver un confort relatif sur les tuyaux de chauffage. Notre plus grand regret c'est encore de constater qu'une seule personne employée du Centre Médical de Bligny participe à la distribution de la nourriture à ces chats. Il reste des cases vides sur le planning des tournées de nourrissage, c'est à dire des jours où les gamelles ne seront pas remplies, où l'eau qui a gelée ne sera pas remplacée. Les jours d'hiver les fenêtres des patients ne s'ouvrent pas pour offrir un peu de nourriture aux chats, ces jours là les chats ne trouvent que des gamelles vides.

Dans la chatterie de Bel-Air Nougat et Carambar -anciens SDF- sont nourris, chauffés et éclairés.. On s'entasse pour avoir plus chaud !
Dans la chatterie de Bel-Air Nougat et Carambar -anciens SDF- sont nourris, chauffés et éclairés.. On s'entasse pour avoir plus chaud !

Dans la chatterie de Bel-Air Nougat et Carambar -anciens SDF- sont nourris, chauffés et éclairés.. On s'entasse pour avoir plus chaud !

Chamallow et Cathie ont oublié l'époque où ils ne disposaient que d'un abri sous une vieille caravane...Flint, Bambou et Virgile font partie des privilégiés, ils ont un feu de bois pour se réchauffer. On aimerait n'en laisser aucun se geler les pattes dans la neige.
Chamallow et Cathie ont oublié l'époque où ils ne disposaient que d'un abri sous une vieille caravane...Flint, Bambou et Virgile font partie des privilégiés, ils ont un feu de bois pour se réchauffer. On aimerait n'en laisser aucun se geler les pattes dans la neige.
Chamallow et Cathie ont oublié l'époque où ils ne disposaient que d'un abri sous une vieille caravane...Flint, Bambou et Virgile font partie des privilégiés, ils ont un feu de bois pour se réchauffer. On aimerait n'en laisser aucun se geler les pattes dans la neige.

Chamallow et Cathie ont oublié l'époque où ils ne disposaient que d'un abri sous une vieille caravane...Flint, Bambou et Virgile font partie des privilégiés, ils ont un feu de bois pour se réchauffer. On aimerait n'en laisser aucun se geler les pattes dans la neige.

Rédigé par Monique

Commenter cet article

nadine 13/12/2014 16:13

je remercie de tout coeur la personne qui a posté cette chanson . c'est une chanson que ma maman m'a apprise quand j'étais petite et que l'on chante tous les ans à Noel. mais il me manquait deux strophes dont ma maman ne se souvient pas et du coup à Noel je lui offrirais la chanson complète mille fois merci !

hennebique 18/12/2014 17:02

je n'y manquerai pas joyeux Noel et heureuse année 2015 !

Monique 14/12/2014 03:31

Votre message m'a fait grand plaisir ! Merci !
Cette chanson, je l'ai apprise à l'école. Voilà un bel exemple : ce qu'on apprend pendant l'enfance on ne l'oublie pas aussi facilement !
Souhaitez un Joyeux Noël à votre Maman de ma part !