Les Faux Culs

Publié le 17 Septembre 2013

Les Faux Culs

Voici, en guise de préambule, quelques vers d'une chanson écrite par Eric Toulis, à l'intention de tous les hypocrites :

<<Les bons faux-cul savent truffer leurs histoires
De p'tits détails qui plaisent à l'auditoire
Maîtres dans l'art de ne surtout pas dire de bien
Ils savent garder le pire le meil
leur pour la fin>>

Samedi matin, le téléphone sonne. Une femme m'annonce habiter Morsang-sur-Orge et avoir une ribambelle de chats sauvages dans son jardin. Voilà une intéressante entrée en matière, à défaut de présentation et de bonjour.

- Oui, et qu'attendez-vous de moi ? (là c'est moi qui parle).

- Eh bien que vous vous occupiez de ces chats qui ont faim !

- Vous ne leur donnez rien à manger ?

- Certainement pas, ce ne sont pas mes chats et moi, je fais de l'humanitaire et je m'occupe de mes petits enfants !

Et vlan cette fois me voilà renseignée, j'ai affaire à une personne forcément généreuse puisqu'elle fait de l'humanitaire ...

Elle enchaîne immédiatement :

-Oui, ils ont faim et c'est pour ça que vous devez vous en occuper. Hier j'en ai vu un qui n'avait pas l'air bien, je l'ai mis sur une serviette et je l'ai enroulé dans un vieux pull en laine !

Moi, sachant que mon interlocutrice est quelqu'un de bien :

- Vous l'avez conduit chez le vétérinaire ?

- Non, je l'ai mis sur la marche devant ma porte, et ce matin il était mort !

-Vous faites de l'humanitaire mais vous laissez un chat malade dehors par une nuit froide et pluvieuse !

-Il est hors de question que je fasse entrer un de ces chats chez moi, car j'ai des petits enfants !

A ce stade, je reconnais que je perds un peu mon sang-froid :

-Et alors ? Un chat n'a jamais bouffé des petits enfants !

-Peut--être mais ils peuvent donner des microbes !

Je sais déjà que la conversation va tourner court mais je continue :

-Ce que notre association peut faire, c'est faire opérer et identifier ces chats, à condition que vous vous engagiez à les reprendre car s'ils ne sont pas sociables, ils ne seront pas adoptables...Vous devrez leur fournir un abri et de la nourriture. C'est là l'objet de notre association.

-C'est hors de question, d'abord je ne suis presque jamais là !

-Dans ce cas Madame, contactez votre mairie...

-Je l'ai fait mais personne ne fait quoi que ce soit, les chats ça ne les intéresse pas à la mairie !

Là je ne suis pas surprise, si les chats ne sont pas sur la voie publique mais dans un domaine privé, la Mairie s'en lave les mains. De plus en plus énervée, notre "humanitaire" lance :

- C'est honteux !

- A quoi faites vous allusion ? Qu'est-ce qui est honteux ? (là c'est moi que parle, au cas où vous auriez perdu le fil)

-Que vous laissiez mourir des chats dehors !

Et voilà, c'est moi qui laisse mourir des chats dehors !!! Le parfait exemple de faux-cul, elle fait de l'humanitaire, elle !!

-Ce qui est honteux Madame, ce sont les gens qui laissent venir des chatons au monde et qui ne s'en occupent pas, et ce qui l'est tout autant c'est votre comportement !

Elle n'écoute plus et elle me lance, avant de raccrocher :

- A cause de vous, il y aura d'autres cadavres dans mon jardin !

Comme dit la chanson : "Ils savent garder le pire le meilleur pour la fin"

Note pour les personnes qui ne connaissent pas le fonctionnement de notre association :

Notre règlement intérieur prévoit de ne faire fonctionner ni refuge ni fourrière. Nous n'avons pas non plus de structure d'accueil pour les chats qu'il est impossible de remettre sur leur territoire d'origine.

Au fil des années, nous nous sommes aperçus que parfois des personnes faisaient appel à notre association pour faire opérer à moindre frais, voire gratuitement, des chats "pas à eux" et qu'ils acceptaient très volontiers le retour de ces chats dans leur environnement.

C'est la raison pour laquelle nous demandons systématiquement à ces personnes de remplir et signer l'attestation dont le modèle se trouve ci-dessous.

Les Faux Culs

Il y a des associations, dont l'objet est similaire au notre, qui disposent de lieux pour héberger de tels chats non sociables qui n'ont d'ailleurs pas leur place dans un refuge traditionnel. A titre d'exemple, je vous ai présenté le 21 août, sur ce même blog, "Les Amis du chat libre" - un lien permet de découvrir cette sympathique association -

Tout récemment j'ai découvert, au hasard d'un fil d'actualité sur Facebook, un lieu de rêve, un sanctuaire pour chats aux Etats-Unis, en Californie... Découvrez le à votre tour et rêvez avec moi :

Rédigé par Monique

Commenter cet article

Julie 17/09/2013 19:11

Quelle honte !!!

joelle 17/09/2013 22:35

Hélas oui, on ne peut que déplorer une telle attitude, la compassion n'est pas la qualité première chez certains quant ils savent que des âmes charitables agiront à leur place !