ORPHÉE va bien !

Publié le 30 Mars 2013

Ce n'est jamais sans un serrement de coeur qu'on relâche un chat après l'avoir capturé pour le faire stériliser et identifier. Ce chat n'est plus juste un chat parmi d'autres, maintenant il est connu, il a un nom et une existence réelle. Nous savons, en le rendant à la liberté, qu'il sera seul désormais pour lutter contre le froid, les maladies et que personne ne sera là pour voir une blessure qui le fera peut-être mourir tout seul dans un sous-bois. Un corysa pas soigné pourra aussi le faire mourir après une longue agonie. Le reverrons-nous d'ailleurs ce chat que nous aimons désormais ?

Tout au début de l'existence de l'association nous avions capturé Topaze et ses chatons à l'hôpital de jour. Ses chatons ont été adoptés et Topaze est retournée sur son lieu de vie. Chacune des personnes qui distribuaient alors la nourriture la connaissaient. Elle devait avoir 16 ans quand j'ai réussi à la reprendre pour lui faire subir une visite de contrôle chez notre vétérinaire. Elle allait plutôt bien pour son âge aussi comme j'étais tentée de la garder près de moi pour la surveiller, notre vétérinaire m'en a dissuadée. Le stress d'un tel changement de vie pourrait lui être fatal ! Elle est donc retournée à la vie qu'elle connaissait et un jour elle a été retrouvée définitivement endormie . Elle repose maintenant dans le jardin des bénévoles qui l'avaient découverte.

Au cours de l'année 1998, nous avions fait opérer et tatouer Otto, Louzou, Orphée, Océane, Muscade, Vanille... Christophe s'était pris d'affection pour Otto qui le lui rendait bien. Aussi Otto a-t-il pu être conduit chez notre vétérinaire quand Christophe s'est aperçu qu'il était malade. Otto est mort à la Clinique vétérinaire de Morsang sur Orge le 9 février 2012.

Louzou est mort le 8 mars 2010, Muscade a été retrouvée morte sur le parking de Petit Fontainebleau le 10 juin 2010. Elle ne portait aucune trace de blessure... Plus récemment c'est Vanille qui a aussi été retrouvée morte sans qu'on puisse établir les raisons de sa mort.

Pour tous ces chats, au fil des années, nous avions fait ce qu'il était possible de faire, c'est à dire leur procurer un abri dans le secteur le plus "sauvage" du parc de Bligny, de la nourriture et de l'eau fraîche dans nos abris/cantines.

Le 27 mars j'ai capturé un chat noir avec des moustaches blanches. Son oeil gauche est opaque. Qui est donc ce chat qui souffle, qui se jette sur les barreaux de sa cage quand on l'approche ? Le lendemain ma prise a été conduite chez notre vétérinaire qui, bien entendu, l'a endormie pour l'examiner. Quelle surprise d'apprendre qu'il s'agit d'Orphée dont la naissance avait été estimée au mois de mai 1997 et opérée le 24 février 1998 !, Orphée qui a vécu sa vie de chat libre, discrètement, sans qu'on la remarque. Est-ce un corysa ou une blessure qui est la cause de cet oeil opacifié ? Nous ne le saurons pas. Ce que nous savons c'est que, elle aussi se porte bien, son bilan sanguin l'atteste. Elle a reçu sa dose de vermifuge, un détartrage, deux vilaines dents supprimées, une couverture antibiotique et le tour est joué. Je la garde (contre son gré je puis vous l'assurer) quelques jours au chaud et je lui rends la liberté ! Promis, juré !

C'était la bonne nouvelle de la journée ! Hélas j'en ai de moins bonnes, Homère, le chaton noir capturé fin février avec sa soeur est au plus mal mais ça c'est une autre histoire avec laquelle je ne veux pas vous attrister en ce week-end pascal. Je vous en parlerai prochainement.

Orphée 16 ans et ... plus toutes ses dents !

Orphée 16 ans et ... plus toutes ses dents !

Rédigé par Monique

Commenter cet article