SOS pour Dallas !

Publié le 23 Août 2013

Au mois de mars 2013 il est devenu évident que Dallas n'allait pas bien. Très rapidement le problème a été diagnostiqué, elle avait des difficultés pour uriner.

Un traitement a été mis en oeuvre sans résultat significatif. Si vous avez, ou si vous avez eu des chats, vous avez peut-être rencontré ce problème de calculs urinaires.

Un calcul urinaire est défini comme une accumulation de minéraux qui ont perdu leur solubilité et se déposent sous forme de petits cailloux dans l'appareil urinaire. Le terme d'urolithiase, signifiant « pierre », est un synonyme pour nommer la formation des calculs. Aujourd'hui, les calculs urinaires représentent une cause fréquente de consultation en médecine vétérinaire. Le traitement peut reposer sur une intervention chirurgicale, des médicaments et/ou l'utilisation d'une alimentation spécifique.

Au mois d'avril 2013, Dallas a subi une intervention chirurgicale pour extraire un gros calcul de struvite par cystotomie.

Sans une alimentation adaptée, il est certain que Dallas connaîtra, à nouveau, tôt ou tard le même problème. Or, elle vit au milieu d'une quarantaine de chats et, à moins de la confiner dans une cage, il est impossible de lui offrir ce type d'alimentation.

Elle était une petite sauvageonne quand elle a été recueillie avec sa fratrie à l'hôpital de Dourdan, au cours de l'été 2008. Elle a maintenant 5 ans et son comportement s'est beaucoup amélioré mais elle n'est pas pour autant devenue une chatte tout à fait familièrer. Elle se laisse facilement caresser, surtout quand elle a donné sa confiance.

L'idéal serait qu'elle soit accueillie dans une famille où il n'y aurait pas d'autre chat ou un chat qui reçoit, lui aussi, une alimentation spécifique aux problèmes urinaires.

Si, vous qui me lisez n'êtes pas susceptible de l'accueillir, peut-être connaîtrez-vous une famille qui le pourrait. L'association continuerait d'assumer les éventuels futurs frais vétérinaires.

MERCI pour elle.

DALLAS - 23 août 2013

DALLAS - 23 août 2013

Rédigé par Monique

Commenter cet article