Un lieu de vie pour nos chats...un vieux rêve

Publié le 22 Septembre 2013

J'ai évoqué dans mon précédent article, un superbe lieu de vie pour chats, aménagé par les fondateurs d'une association qui s'est donné pour mission d'éviter la rue aux laissés pour compte. Un véritable coup de coeur ! Avec l'accord de sa Présidente, j'ai ajouté le lien qui vous permettra de la "visiter".

Maintenant, pour en revenir à notre association, je ne suis pas certaine de devoir écrire "un vieux rêve" ou "une promesse jamais tenue". Remontons le temps...

En 1992, notre jeune association a été sollicitée par le Maire d'une commune voisine, qui devait résoudre le problème que lui causait une habitante âgée, grande amie des chats ... non stérilisés, et cela au grand dam du voisinage. A ma première visite chez cette dame, j'ai compté une vingtaine de chats qui n'avaient, ce jour là, dans leurs gamelles qu'un reste de choucroute et pour boire, de l'eau pas très claire dans une casserole tapissée de débris verdâtres. Si certains de ces chats se laissaient facilement caresser, d'autres se montraient très farouches. Beaucoup étaient malades : corysa, gale d'oreille, et tous étaient couverts de puces.

Il fallait utiliser nos trappes de capture et conduire les chats deux par deux chez notre vétérinaire, assurer leur convalescence et faire un tri entre ceux qui pourraient être proposés à l'adoption et ceux qui retourneraient dans le jardin de la vieille dame.

Compte tenu du nombre de chats à traiter, il nous est apparu que, pour travailler efficacement, nous devrions disposer d'un lieu propre où nous pourrions les accueillir tous à la fois. Christian, le Maire en question et adhérent de notre association, ne disposait pas d'un tel local. Ensemble nous en avons cherché un, en vain.

Un tel lieu, j'en connaissais un, à présent inoccupé. Dans notre village se situe le domaine de Soucy qui occupe plus de 30 hectares et qui offre forêts, prairies et zones humides. Dès le XIIIème siècle, des textes en font état. En 1905 la famille Ferdinand-Dreyfus achète ce domaine qui comporte un château plusieurs fois démoli, reconstruit, agrandi. Après la mort en déportation de son propriétaire, ses héritiers abandonnent le château qui tombe en ruines. En 1958 la Chambre d'Agriculture de Seine & Oise acquiert le domaine et finit par démolir le château. Seules sont conservées les dépendances auxquelles viendront s'ajouter des bâtiments agricoles, l'ensemble étant destiné à l'élevage de porcs.

Un lieu de vie pour nos chats...un vieux rêve

Peu de temps après mon arrivée dans ce village, en 1979, je me suis investie dans la sauvegarde (et la stérilisation) de chats sans maître, qui se reproduisaient dans les greniers à paille de la porcherie et dans d'autres bâtiments dédiés aux vaches. Le tout faisant partie d'un Centre d'apprentissage.

Revenons à 1992. L'activité de la porcherie avait cessé, les bâtiments inoccupés étaient en vente ainsi que l'ensemble du parc. Le lieu où nous pourrions accueillir provisoirement les chats c'était l'ancienne nursery des porcelets. Il suffirait de passer de la chaux sur les murs et de frotter vigoureusement le sol, encore imprégné de l'odeur forte de ses précédents occupants. Les fenêtres fermaient bien, les chats ne pourraient pas s'échapper... Il resterait encore à obtenir l'autorisation du propriétaire des lieux. Avant d'entreprendre cette démarche j'ai parlé de mon idée à Christian qui était, non seulement Maire du petit village voisin, mais aussi Président du District. Christian ne connaissait pas le Domaine de Soucy ... Je fus son guide.

Aujourd'hui si la végétation n'est plus tout à fait la même, la grille d'honneur et les deux pavillons qui accueillent le visiteur sont toujours là.

Aujourd'hui si la végétation n'est plus tout à fait la même, la grille d'honneur et les deux pavillons qui accueillent le visiteur sont toujours là.

Un tel lieu qu'il qualifie aujourd'hui de "château de la Belle au Bois Dormant" ne pouvait que l'enchanter ! Transporté d'enthousiasme, il me fit cette promesse : Si le District achète un jour ce domaine, tu auras ici un refuge pour chats !"

Mais... les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent...(dixit Henri Queuille)

Le propriétaire des lieux n'a pas accepté de nous prêter la nursery des porcelets, dont je demandais l'usage pour trois mois maximum. C'est donc par deux que les chats du village de Christian ont été capturés et hébergés au domicile de deux responsables de notre association, pour être traités. Certains ont été adoptés, d'autres sont retournés chez la vieille dame et j'en ai gardé trois, qui devaient bénéficier de soins jusqu'à la fin de leur vie.

En 2000, le District qui avait vendu un autre domaine devenu trop exigu pour son activité, et avec l'aide du Conseil général, a acheté le parc de Soucy. A la fin de l'année, forte de la promesse de Christian, élu Conseiller général en 1995, j'ai présenté, à l'Assemblée départementale, le projet d'une structure originale adaptée à notre activité qui n'est pas celle d'un refuge. Ce n'est qu'avec son aide financière qu'une telle réalisation pourrait voir le jour dans ce lieu si propice. Huit jours plus tard, Christian m'apprenait qu'un Vice-président aimait mon idée... Le "refuge" promis sortirait-il bientôt de terre ?

Sans aucun doute, tout Président qu'il était du District, devenu une Communauté de Communes, Christian n'est pas seul à prendre les décisions. Chacune des 14 Communes qui la compose est représentée et, il faut bien le reconnaître, à ma connaissance, les Elus de cette Communauté ne se sont jamais rendus célèbres comme défenseurs des animaux en général et des chats en particulier.

Même si le temps avait passé, en 2001, lorsqu'il a brigué le renouvellement de son mandat de Conseiller général, Christian n'avait pas oublié sa promesse. Son journal de campagne présente, au chapitre environnement, certains de ses projets au nombre desquels figure un refuge pour animaux.

Un lieu de vie pour nos chats...un vieux rêve

Le parc de "La Belle au Bois dormant" est peu a peu sorti de sa torpeur, les bâtiments anciens ont été rénovés, d'autres sont venus les compléter et en 2004 nous avons inauguré... inauguré...eh non, rien pour les chats mais un Centre de loisirs destiné à l'accueil des enfants de 3 à 17 ans, les mercredis et pendant les vacances scolaires. Bien entendu, nous y étions à cette belle fête. Encore une fois, dans son discours d'inauguration, Christian n'a pas manqué de mentionner le projet de création d'un refuge animalier. On y croyait encore !

Le 25 mai 2013, nouvelle inauguration dans le Parc de Soucy, d'une sorte de verrue orangée nommée, "Espace Prévention Santé Antéïa", gérée par la Fondation JDB du nom de Madame Judlin de Bouville qui, à son décès en 2003, a légué sa fortune afin de mettre en place un programme destiné à protéger les jeunes générations de cette maladie en apprenant les comportements qui augmentent les chances d'éviter le cancer.

Fort bien, rien à redire. Et les chats ?

Samedi dernier, 21 septembre, grande fête dans le parc de Soucy, les Elus de la CCPL (Communauté de Communes du Pays de Limours) s'unissent pour couper un nouveau ruban d'inauguration...14 paires de ciseaux s'activent...

Photo extraite du blog de Christian Schoettl, costume gris assorti à la barbe...

Photo extraite du blog de Christian Schoettl, costume gris assorti à la barbe...

Rien ni personne ne manque, la musique, le lâcher de colombes, le barbecue géant, les animations aux quatre coins du parc.

Le 21 septembre on inaugurait quoi ?? Un lieu de vie pour les chats ? Mais non, on inaugurait le "Pôle petite enfance", bâtiment de 2000 m2 qui abrite un relais assistantes maternelles, une sorte de crèche et tout ce qu'il faut pour accueillir les bambins de 0 à 3 ans.

Aucun de nos Administrateurs ou Adhérents habitants de la CCPL n'a souhaité assister à cette inauguration. J'ignore si vous en comprenez les raisons. Tant pis pour nous, nous avons raté la partie la plus délicieuse du discours de notre cher Christian, je vous la cite :

<<Je n’oublierai jamais le jour où guidé par une habitante de fontenay ,j’ai franchi la clôture de ce domaine clandestinement et découvert ce lieu ,ce parc de la belle au bois dormant. Ce lieu où tant de choses ont été faites et tant d’autres pourraient prendre vie. >>

Ah, vous voyez... il n'a pas oublié ce jour... moi non plus. Je reste liée à Christian par cette visite inoubliable, cette belle promesse... Bon, là je rigole.

Et notre association, qu'à t-elle fait sur l'ensemble des 14 communes de la CCPL, qui représentent environ 26 000 habitants, pendant ces 23 dernières années ? Nous avons recueilli ou capturé pour les soigner, les faire stériliser et identifier 697 chats dont 182 dans le parc de Bligny. Le record se situe à Forges-les-Bains avec 164 chats, puis vient Fontenay-les-Briis avec 111 chats ! Comme nous l'avions fait en 1992 pour la vingtaine de chats du village dont Christian est Maire, nous avons fait "sans", sans lieu d'accueil des animaux, sans l'aide logistique de qui que ce soit. A part Christian qui a largement participé aux frais de la stérilisation des chats de son village, nous n'avons reçu d'aide financière de personne au sein de cette Communauté de Communes, hormis bien entendu, celle provenant de nos adhérents.

Ces chiffres ne concernent, je le souligne, que notre activité dans la CCPL.

Hélas quand une Ecole, une Maison de retraite, ont fait appel à nous pour capturer des chats encombrants, sans autoriser leur retour après stérilisation et sans offrir la plus petite participation financière, nous n'avons rien pu faire pour une seule raison : IL NOUS MANQUE UN LIEU OU POURRAIENT VIVRE CES CHATS TROP PEU SOCIABLES POUR ETRE ADOPTÉS, en sécurité, dans une maison confortable, chauffée l'hiver.

N'y aurait-il pas un peu de place dans les quelque 33 hectares du Parc de Soucy pour créer un tel lieu ? Il faudrait juste que les Elus de la CCPL se souviennent que la Loi de 1999 les autorise à faire vivre sur le territoire de leur commune des populations de chats stérilisés et tatoués au nom de la Commune ou de l'association initiatrice du projet. Il faudrait aussi qu'ils aient un peu de compassion pour ces animaux domestiques qui remplissent un rôle essentiel dans notre Société et qu'ils ne choisissent pas de s'en débarrasser en les envoyant à la mort dans une fourrière.

Incontestablement, l'entrée "nouveau look" évoque un peu moins le château de la Belle au Bois dormant.

Incontestablement, l'entrée "nouveau look" évoque un peu moins le château de la Belle au Bois dormant.

Rédigé par Monique

Commenter cet article

NIESS Laurence 28/10/2013 14:28

Je trouve honteux le peu d'engagement de nos collectivités pour le bien-être des animaux... !!

Raymonde 26/09/2013 18:16

pourtant, les enfants aiment voir les chats et autres animaux se promener en liberté ,c'est
dommage de les privés de cette joie ,,mais petits-enfants aiment venir avec nous nourrire l
chats de Bligny

Monique 27/09/2013 00:26

Les enfants qui sont accueillis dans le Centre de loisirs auraient sans doute plaisir à rendre visite aux chats mais il faudrait encore recueillir l'autorisation de leurs parents ...

Joelle 24/09/2013 18:56

Il est fort dommage que sur une superficie de 33 ha un lieu de vie ne puisse pas être trouvé pour ces chats qui n'ont pas eu la chance d'avoir un foyer aimant. Merci à vous Monique de leur donner l'amour qu'ils n'ont jamais eu le bonheur d'avoir.

Monique 24/09/2013 22:54

Vous avez vu que sur le journal Horizon 2001 Christian avait l'idée d'une ferme pédagogique. Je lui avais fait voir une vidéo sur Green Chimney Farm qui est un truc extraordinaire sur un très vaste domaine et qui coûte très cher. En s'inspirant de cet exemple il aurait peut-être possible de faire quelque chose de plus modeste en utilisant Soucy et Bel-air, mais... Aujourd'hui une ferme, un mini zoo, ce n'est pas si simple. Parlez-en à Christian, il connaît le sujet avec son parc animalier à Janvry.

Yvan 24/09/2013 19:31

Seule solution: Faire du charme (à qui? comment?), avaler les couleuvres, pour faire avancer la promesse de Christian.
Je renouvelle mon idée: créer à Soucy une ferme/mini zoo qui fournirait un ensemble pédagogique pour nos chers petits et qui (insidieusement) accueillerait également les chats. Celà devrait plaire à Christian, non ?.......
Yvan