DUCHESSE pas de chance ...

Publié le 24 Juillet 2015

Décembre 2014, Duchesse est devenue un amour de chatte

Décembre 2014, Duchesse est devenue un amour de chatte

Le 4 janvier 2014 je vous ai raconté dans quelles circonstances nous avions accueilli Duchesse, condamnée par sa propriétaire à la peine maximale.

Au fil des semaines et des mois elle est devenue, peu à peu, une chatte particulièrement douce et câline. Avant de nous la confier le Docteur Caude, l'avait stérilisée et avait pratiqué l'exérèse de la tumeur mammaire qu'elle avait découverte.

Quand il a été possible de la toucher, au mois de mai, j'ai découvert une récidive de cette tumeur qui a aussitôt été enlevée.

Pas habituée à sortir, puisqu'elle avait vécu les six premières de sa vie en appartement, Duchesse ne demandait rien d'autre qu'un couchage confortable, un bol individuel pour ses repas, une séance de brossage et des caresses. Une seule fois elle a manifesté une envie de sortir. A la vue du jardin, elle s'y est aventurée avec précaution mais n'a pas tardé à vouloir rentrer. Les grands espaces ce n'est pas sa tasse de thé !

Ce qu'elle aime particulièrement c'est de grimper sur l'évier et boire au robinet, elle ne s'en lasse pas. Elle adore aussi sauter sur notre dos, s'y accrocher pour faire des câlins... Duchesse c'est une chatte en or.

Pendant les journées de grosse chaleur, les chats âgés, les très jeunes ou un peu fragiles ont été maintenus dans la chatterie où il faisait nettement plus frais qu'à l'extérieur.

Est-ce tout de même un effet de la chaleur, mercredi 15 au soir, tard, Duchesse m'a semblé abattue, sa respiration était-elle un peu trop rapide ? Oui ses flancs se soulevaient différemment de ceux des autres chats. Je lui ai présenté une gamelle appétissante arrosée de 5 gouttes de Célestène. Ce qui m'a un peu rassurée c'est qu'elle ne s'est pas fait prier pour l'engloutir...

Mais le lendemain matin notre Duchesse n'était vraiment pas en forme. Un coup de fil à notre clinique vétérinaire avant d'en prendre le chemin... Sans aucun doute, notre chatte était en détresse respiratoire.

En toute fin de matinée le Docteur Thibault qui l'avait prise en charge m'a appelée pour me faire savoir que notre malade risquait de mourir à tout moment, elle venait de faire une syncope et le gros œdème pulmonaire que la radio avait révélé ne présageait rien de bon.

Grâce aux bons soins qu'elle a reçus, notre malade m'a été rendue samedi 18. Je l'ai Je savais que je n'aurai aucune difficulté pour lui faire prendre les médicaments prescrits. Certes elle respirait mieux mais son état de faiblesse persistait, si bien qu'elle n'était même plus capable de sauter sur l'évier pour boire au robinet !

Comme prévu, je l'ai reconduite lundi matin à la clinique pour un contrôle radio. (Iphigénie a aussi fait partie du voyage, mais ça c'est une autre histoire). Les contours de son cœur étaient plus visibles et elle avait retrouvé un peu de capacité respiratoire mais rien n'était gagné pour autant. Duchesse devrait prendre un diurétique pour éliminer l’œdème et, à vie, un médicament pour soigner son cœur, elle resterait fragile. Nous l'en aimerions que plus !

Le mercredi suivant, en lui administrant ses médicaments il m'a semblé que Duchesse était un peu froide. Le thermomètre que j'ai réussi à maintenir -peut-être pas assez longtemps- là où il faut le mettre, en dépit de ses vives protestations, indiquait 36°4 !

Vous vous en doutez, son "docteur" m'a demandé de la lui ramener : température 37°3. Le dosage urée/créatinine a révélé que le traitement mis en œuvre altère sa fonction rénale ...

A l'heure où je vous écris, je ressens une indicible angoisse car, un peu plus tard, dans l'après midi je vais savoir si les perfusions sous cutanées ont pu faire baisser ce taux d'urée tellement dangereux.

Combien de temps notre Duchesse pourra-t-elle nous réclamer des câlins et de l'amour ?

Je croise les doigts.

Rédigé par Monique

Commenter cet article

Sophie M 24/07/2015 21:26

Je croise les doigts pour Duchesse. Un amour de chatte qui est entre de très bonnes mains. Bon courage.

Jean-Marc 24/07/2015 20:12

On croise tous les doigts et les pattes avec vous. Vous avez un bon vétérinaire, il faut espérer.
Bon courage. Amicalement

laurence David 24/07/2015 15:02

Rhoooooooooooooo pauvre nenette .. decidemment ce nom ne porte pas bonheur..