Lettre ouverte à "CEUX DE BLIGNY"

Publié le 2 Mars 2013

Lettre ouverte à "CEUX DE BLIGNY"

Au printemps 1990 j'apprenais que depuis la création du premier établissement de santé sur le site de l'actuel C.M. de Bligny, soit le début du 20ème siècle, des chats abandonnés qui se reproduisaient sans contrôle, étaient éliminés cruellement et illégalement.

Je ne connaissais pas Bligny mais j'étais déjà très impliquée dans la protection des animaux domestiques et j'ai pu convaincre la Direction d'alors d'accepter les méthodes douces qui préserveraient la vie des chats et qui supprimeraient les nuisances liées à leur reproduction. Le spectacle et la compagnie de ces chats protégés, il est inutile de le préciser, participeraient à adoucir le séjour de nombreux patients.

Très rapidement une association est née, tout naturellement nommée :Les Amis des Chats de Bligny.

Au mois de juillet 1990, nous étions trois à l'entrée du CMC pour distribuer quelque cinq cents documents d'information et bulletins d'adhésion à cette nouvelle association. (Voir document en P.J.). Il était naturel d'espérer qu'une fraction non négligeable du personnel adhérerait au projet et offrirait son aide sur le terrain.

Quelle erreur ! Depuis 22 ans le nombre des adhérents appartenant au personnel n'a jamais dépassé TROIS !

On compte sur les doigts d'une main ceux d'entre vous qui ont participé ou participent à la distribution de la nourriture aux chats et à l'entretien des abris que nous avons installés. A part un très bref intermède aucun membre du personnel n'est intervenu dans l'administration de notre association.

A travers toute la France, des chats sont abandonnés dans des hôpitaux et le plus souvent c'est le personnel qui créé l'association de défense des chats. A titre d'exemple voyez : http://hopital-chats-perpignan.over-blog.org

Depuis 22 ans seul un accord tacite nous lie avec la Direction du C.M. de Bligny ; aucune aide financière ne nous est accordée.

Depuis 22 ans l'activité de notre association a évité des milliers de naissances de chats qui auraient été, à leur tour, victimes d'actes de cruauté.

Il y a actuellement sur le site des jeunes chats non stérilisés mais l'association manque de "trappeurs", de personnes pour les conduire chez le vétérinaire, de familles d'accueil pour assurer leur convalescence avant de les relâcher dans les lieux où ils savent trouver la nourriture que nous leur distribuons. Qu'arrivera-t-il au printemps quand de nouvelles naissances auront lieu ? Répondrez-vous "Présent!" pour capturer et accueillir les chatons en attente d'adoptants ?

Après plus de 25 ans de bénévolat la protectrice qui m'a initiée à la protection animale en 1983 me disait parfois <<Les héros sont fatigués>>. C'est aussi le cas pour les plus actifs d'entre nous.

Vingt deux ans après la création de notre Association, il est temps de vous impliquer à votre tour. Pour commencer il ne vous reste plus qu'à imprimer le bulletin d'adhésion que vous trouverez sur ce blog et à nous l'envoyer.

Prenez vite la bonne décision.

Monique Arens, Présidente.

Juillet 1990, première capture ! La chatte s'appellera VICTOIRE...4 mois entre ces 2 photos. Victoire ne retournera pas à Bligny car sa santé est restée fragile.
Juillet 1990, première capture ! La chatte s'appellera VICTOIRE...4 mois entre ces 2 photos. Victoire ne retournera pas à Bligny car sa santé est restée fragile.

Juillet 1990, première capture ! La chatte s'appellera VICTOIRE...4 mois entre ces 2 photos. Victoire ne retournera pas à Bligny car sa santé est restée fragile.

1990- Dans les sous-sols les cadavres n'ont pas été ramassés, même pas pour repeindre les murs !

1990- Dans les sous-sols les cadavres n'ont pas été ramassés, même pas pour repeindre les murs !

Rédigé par

Commenter cet article