Publié le 18 Octobre 2017

Associées pour les sauver

Il y a 27 ans quelques fringantes quadragénaires se sont associées pour sauver des chats qui vivaient dangereusement dans le parc du Centre Médical de Bligny. Au fil des années, quelques quinquagénaires sont venues les rejoindre. 

Quelque vingt ans plus tard le Conseil d'Administration réunissait une poignée de "sexygénaires" certes toujours en forme et capables d'aller trapper le chat et d'organiser des réunions sympathiques autour d'un goûter et d'une tombola, mais de plus en plus avec la tête ailleurs : auprès des petits enfants, en vacances dans la résidence secondaire ... en bref elles sont devenues des mamies gâteaux ! Elles ont pris leur "retraite"...

Associées pour les sauver

Du petit groupe d'origine il ne reste plus, dans ce Conseil d'Administration, qu'une septuagénaire, sur le départ, entourée de quelques "jeunes" qui ne disposent pas de tout leur temps puisqu'il faut bien travailler au moins cinq jours sur sept !

Pour apporter des idées neuves et participer à cette belle aventure de sauvetage de chats sans maître,  il n'est pas indispensable d'intégrer ce C.A.

Faut-il rappeler l'esprit de la Loi de 1901 ?  La mise en commun des facultés intellectuelles et physique des membres est essentielle et obligatoire. Elle est à l'association ce que la <<communauté de vie>> est au mariage. 

Les tâches à effectuer pour atteindre les objectifs fixés n'incombent pas aux seuls fondateurs et gestionnaires du groupement. Cette notion de mise en commun est davantage que le simple apport d'un bien, elle implique toute la personne du sociétaire par son dévouement à l'association. Les membres qui le peuvent ne feront pas l'économie de cet engagement personnel. 

Ils doivent donc, de manière permanente, prodiguer leur savoir, leurs avis, leur énergie et leurs initiatives, et même leur prestige, leur renommée, leur personnalité. 

Le paiement d'un droit d'entrée comme le versement d'une cotisation, ne peut se substituer à cette mise en commun.

Sans ce nouvel apport d'énergie notre association risque de ne pas atteindre les TRENTE ANNÉES d'existence.  

 

 

Rédigé par Monique

Publié le 12 Octobre 2017

FORUM des Associations de Fontenay-les-Briis - 9 septembre

FORUM des Associations de Fontenay-les-Briis - 9 septembre

Michèle avait préparé des jolis panneaux bien explicites pour décrire notre activité...
Michèle avait préparé des jolis panneaux bien explicites pour décrire notre activité...

Michèle avait préparé des jolis panneaux bien explicites pour décrire notre activité...

MERCI à nos fidèles amies et adhérentes qui sont venues remplir leur bulletin d'adhésion pour l'année 2018. 

Un visiteur s'est aussi laissé convaincre de nous rejoindre... un seul ! 

Le grand succès du jour : Notre tirelire "chat"....

Recette du jour : 12,42 €

Recette du jour : 12,42 €

Encore un merci à nos visiteurs qui ont fait semblant de ne pas comprendre pourquoi je leur demandais de placer une pièce sur la petite coupelle sur le dessus de la "caisse à oranges"...

Même Monsieur le Maire s'en est amusé (à plusieurs reprises). 

 Tout de même, qui est la radin qui a mis une pièce de 2 centimes ? 

 BROCANTE de Briis sous Forges - 1 er Octobre
 BROCANTE de Briis sous Forges - 1 er Octobre

BROCANTE de Briis sous Forges - 1 er Octobre

Les courageuses habituelles, Jeannette, MIchèle et Raymonde  s'étaient levées de bon matin pour déballer tous nos trésors. 

Oui, vraiment courageuses car le temps maussade incitait plutôt à faire la grasse matinée. 

Une partie du stand était réservée au coin "Noël avant l'heure"

Une partie du stand était réservée au coin "Noël avant l'heure"

Marie-Dévote, Laurence et Michèle avait préparé, avec beaucoup de patience et d'ingéniosité, des petits objets pour décorer la prochaine fête de Noël. Ils ont eu un succès bien mérité. 

Laurence avait fait main basse sur toutes les chaussettes de la maison pour confectionner ces amusants petits chats
Laurence avait fait main basse sur toutes les chaussettes de la maison pour confectionner ces amusants petits chats

Laurence avait fait main basse sur toutes les chaussettes de la maison pour confectionner ces amusants petits chats

C'est le méchant crachin de l'après-midi qui les a contrainte à plier bagage avant que tout le stock ne soit vendu. 

 

En dépit du temps maussade ce fut une belle journée grâce à la gentillesse de nos visiteurs. Merci à ceux qui se sont laissés séduire par ces petits objets confectionnés avec tant de coeur. 

Rédigé par Monique

Publié le 12 Octobre 2017

TROUVÉE à Viry-Chatillon (Essonne)
Chatte noire poil court
non tatouée
non pucée
peut être stérilisée : Elle vit aux alentours d'un salon de coiffure depuis plusieurs mois et n'a pas été vue en compagnie de chatons, ce qui laisse supposer qu'elle est stérilisée. 
 
Si vous pensez qu'elle est peut-être celle que vous, ou une connaissance, recherchez, appelez
 
Frédérique Teixeira
06.08.34.86.74
 
Si, comme c'est à craindre, personne ne semble la chercher, vous aurez peut-être envie de l'ADOPTER !! 

Rédigé par Monique

Publié dans #Perdu-Trouvé

Publié le 4 Octobre 2017

ASBL SOS Chats -SOS Animaux (copié-collé)

Je n'ai même plus besoin de rédiger un article auquel j'avais pensé. Il me suffit de copier/coller ce qu'écrit Lucie de cette association Belge dont je vous ai déjà communiqué les écrits. 

Celui-là est PARFAIT : 

 

<<Les refuges sont débordés, les assos sans refuge qui ont d'autres objectifs sont sans cesse sollicitées pour des "prises en charge" 
Il faut savoir que, sans refuge, on est dans la même situation que le particulier lambda qui appelle à l'aide

En fait c'est là que réside la source du burn out pour ceux qui se sont investis dans une mission :
Rares sont les gens qui agissent par eux-mêmes, le fait qu'il existe des associations les dédouanent moralement de toute responsabilité. 
On ne se demande même pas "Est-ce que ça va changer ma vie d'adopter un quatrième chat ?" 
On ne se demande pas " Est-ce que ce sera plus simple pour quelqu'un qui en a déjà 10 d'intégrer un nouveau que pour moi qui n'en ai qu'un ?"

Non, il semble évident que les personnes font, de plus en plus, du sauvetage par procuration. 
Et si ça ne se passe pas comme ils le souhaitent, pas assez vite, ils nous tiennent pour responsables, comme si nous, nous étions dans l'obligation de faire ce que eux se refusent à envisager pour leur propre compte.

Et vous savez quoi ? Et bien les gens qui sont toujours demandeurs sont rarement ceux qui nous soutiennent. A quelques exceptions près, nos donateurs et parrains sont ceux qui ne nous ont jamais rien demandé. 
Parce qu'une fois LEUR problème résolu, ils le zappent, ils ont fait ce qu'ils pensaient devoir faire, ils ne voient plus le problème, d'autres s'en sont chargés, d'autres vont assumer leur sauvetage. Ils n'y pensent plus.

Alors oui, dans quelques cas bien précis, les gens n'ont vraiment aucune solution, mais la plupart du temps, ils ne se sont même pas demandé ce que EUX pouvaient faire de concret, et ça, pour nous, c'est tuant.
Ils attendent qu'on "trouve des solutions" à leur place et parfois quand on les a trouvées, ils ne se donnent même plus la peine de nous répondre.

Parce que pour une bénévole, introduire un nouveau chat représente exactement le même souci que pour ceux qui clament 'j'ai déjà un chat, jamais il n'acceptera un nouveau" 
Et nous, vous croyez qu'on fait comment ? 
Qu'il suffit d'arriver et de dire "tout se passe bien les gars" , vous êtes déjà nombreux mais on est obligés de vous en fourguer un supplémentaire, pas de stress, la personne qui veut le sauver compte sur vos bonnes intentions, parce que le leur est acariâtre et/ou qu'ils ont des allergies, et/ou pas la place et/ou pas les moyens .....

Et que tous ceux qui trouveront ceci "agressif" (faut dire que certains se sentent bien vite agressés) fassent un peu d'introspection et se demandent s'ils n'ont pas tendance à se décharger trop vite d'un sauvetage en en chargeant d'autres.

Lucie >>

 

MERCI à vous, Lucie. TOUT EST DIT. Il n'y a pas une virgule à ajouter. 

 
 
 

Rédigé par LUCIE / Monique

Publié le 26 Septembre 2017

Association à but non lucratif, déclarée à la sous-préfecture de Palaiseau le 17 juillet 1990.

Elle œuvre avec le soutien du conseil départemental de l'Essonne.

Elle est affiliée à la Confédération Nationale des SPA de France.

 

Rédigé par Monique

Publié dans #ACCUEIL

Publié le 16 Septembre 2017

Justice pour le chat CHEVELU ...

<<Un jeune homme de 28 ans, déjà condamné à de nombreuses reprises, a écopé vendredi 15 septembre à Draguignan (Var), de six mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour avoir tué un chat baptisé Chevelu, devenu un symbole de la maltraitance des animaux.

Le parquet avait requis à l'encontre du jeune homme, par ailleurs mis en examen pour des violences volontaires sur son enfant victime du syndrome du bébé secoué, neuf mois de prison ferme, mais sans mandat de dépôt. Outre la peine d'emprisonnement, il a été condamné à l'interdiction définitive de détenir un animal

Il y a un an, le jeune homme, qui a à son actif une dizaine de condamnations - pour la plupart des peines avec sursis -, avait déjà écopé d'une peine d'amende pour avoir laissé mourir son chien en le laissant enfermé 10 jours tout seul à son domicile.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux manifestations et une pétition

Le 30 mai dernier dans la soirée, dans le centre-ville de Draguignan, il avait tué de trois coups de pied, avec des chaussures de sécurité, un chat errant nommé Chevelu et que lui-même nourrissait. L'animal avait, selon ce jeune homme sans emploi, uriné sur la selle de son scooter, en bas de chez lui.

À la suite de ce "massacre", selon les termes de la présidente du tribunal, un mouvement de sympathie pour l'animal avait pris naissance, avec notamment deux manifestations dans les semaines suivantes à Draguignan et une pétition de soutien qui avait recueilli des milliers de signatures. "Ce chat n'avait pas à subir ce qu'il a subi, je suis désolé", a-t-il reconnu à la barre vendredi 15 septembre.

À l'énoncé du jugement, le jeune homme, lui-même abandonné dans son enfance à l'âge de trois mois, n'a manifesté aucune émotion, se souciant simplement des conditions de sécurité qui lui seraient réservées en détention. >>

Source : Océane Blanchard RTL 

Rédigé par

Publié le 8 Septembre 2017

Perdue depuis le 5 septembre

Perdue depuis le 5 septembre

Secteur : lotissement de la ferme de la tourelle
Elle est pucée, ne porte pas de collier, elle est âgée de 3 ans.

Contact : 06 29 31 38 41 ou filipowicz.rosalia@gmail.com

Rédigé par Pet Alert Essonne

Publié dans #Perdu-Trouvé

Publié le 7 Septembre 2017

Publication dans LA LETTRE de Fontenay 

SAMEDI 9 SEPTEMBRE de 10 heures à 16 h 30 Salle des Marronniers -Fontenay-les-Briis

SAMEDI 9 SEPTEMBRE de 10 heures à 16 h 30 Salle des Marronniers -Fontenay-les-Briis

A voir toutes les nouvelles maisons qui ont poussé comme des champignons dans notre village, il est clair que des dizaines de nouveaux habitants s'y sont installés. 

 

Il y a peut-être parmi eux des amoureux des chats que nous accueillerons avec plaisir sur notre stand. Ils auront LA CHANCE de pouvoir devenir Membre de notre Association et de s'inscrire pour participer à des activités plus enrichissantes les unes que les autres. 

 

Ces activités sont résumées en quelques dessins humoristiques à l'Accueil de ce blog. "Comment nous aider ?"

 

Nous vous attendons nombreux (avec votre carnet de chèques - Des stylos seront à votre disposition). 

Rédigé par Monique

Publié le 7 Septembre 2017

Je suis là, il veut y être aussi !

Je suis là, il veut y être aussi !

Ce chat c'est SILVER "Pot de colle"... il se couche sur mon clavier, y répand de la litière qu'il trimbale sous ses pattes, il veut attraper le pointeur de ma souris.

 

Pire que tout, si je veux le déloger, il lève la patte sur moi. Que puis-je faire ? L'abandonner quelque part dans la nature, comme font tous les braves gens qui en ont ras le bol de leur chat ? Je réfléchis... 

 

D'un autre côté, tout est de ma faute, je n'avais qu'à pas le ramasser dans le parc de Bligny au mois d'août 2015.  Il ne pesait que 123 grammes. 

Ce chat m'empêche de travailler !
Ce chat m'empêche de travailler !
Ce chat m'empêche de travailler !

Et voilà, je suis tombée dans le piège, il était tellement craquant que je l'ai adopté. C'est mon bébé et je l'adore, mais quelle tête de mule ! 

J'y suis, j'y reste, na !

J'y suis, j'y reste, na !

Rédigé par Monique